Art de vivre

Oenotourisme, les valeurs sûres de Provence

Bientôt les vacances et, en Provence, les vignobles jouent la carte de l’oenotourisme pour, tout à la fois, présenter leurs sites exceptionnels et faire déguster les millésimes. Voici une petite sélection de propriétés proposant des activités oenotouristiques qui, on l’espère, vous donneront envie de sillonner nos campagnes…

collage oenotourisme 2Château Romanin est une étonnante propriété viticole en IGP Baux-de-Provence appartenant à Anne-Marie et Jean-Louis Charmolüe. En plein coeur de la garrigue et des oliviers, les 60 hectares de vignes (sur les 250 du domaine) ont été confiés à Franck Breau. Le vignoble cohabite avec les ruines d’un château du XIIIe siècle et un chai-cathédrale enterré d’inspiration gothique. “Les vins de château Romanin sont les fruits de la Terre, du Soleil et de la Lune” a-t-on coutume de dire là-bas avec le sourire. La vigne est cultivée selon les règles strictes de la biodynamie et laisse s’exprimer toute la typicité du terroir argilocalcaire du site.
Chaque année, on y produit 180 000 bouteilles réparties en rosé (45%), en rouge (45%) et blanc (10%). Cet été, Romanin, sis entre Saint-Rémy de Provence et Eygalières, propose des séances de découverte oenologique (visite de cave, dégustations…) et des activités de plein air (sentiers de randonnées, balades en calèche…) avec en toile de fond, le massif des Alpilles. La visite guidée comprend une présentation du domaine, une explication des principes de la biodynamie, des techniques de vinification, de l’architecture de la cave ainsi que du chai cathédrale.

Dégustation des millésimes en cours (20 min). En français ou anglais. Visite et dégustation de 10€ (3 vins)
à 13€ (5 vins) + accompagnement salé (de 19€ à 25€) Réservation obligatoire au 04 90 92 69 57.

Le château Sainte-Roseline combine sur un même terroir millénaire, la culture du vin et la passion des arts. Depuis 1999, la famille Teillaud, nouvelle propriétaire du site, prend conscience de l’importance que revêt la chapelle Sainte-Roseline au sein de laquelle on peut admirer le corps de la sainte telle qu’elle fut inhumée. Ce lieu de pélerinage ouvre la propriété à l’œnotourisme. Depuis plus de 15 ans maintenant, le château Sainte-Roseline propose de nombreux espaces pour accueillir des événements professionnels ou privés. La salle des barriques ou la salle des vendanges, en hiver, le cloître ou l’allée des platanes en été, offrent des espaces extérieurs ombragés et plein de charme à la belle saison. Le château Sainte-Roseline propose tout au long de l’année des visites guidées des caves, de la chapelle et du cloître (pour les groupes) ou encore dégustation des vins du domaine. Au caveau, plus de 120 000 bouteilles sont commercialisées dans l’année.

Du lundi au vendredi à 14h30 une visite guidée des caves est organisée d’une durée de 20 minutes suivie
par une dégustation. La chapelle communale est ouverte du mardi au dimanche pour une visite libre
(uniquement l’après-midi. Gratuit pour les particuliers). Plus d’informations au 04 94 99 50 36.

collage oenotourismeLe château des Demoiselles Loin de la foule, une bastide de charme se transforme en maison d’hôtes immergée au cœur des vignes provençales. Une longue et majestueuse allée de platanes centenaires mène à la magnifique bastide de 1830 et au caveau, source de quiétude. Cette bastide reflète un art de vivre préservé : cinq chambres décorées de meubles patinés par le temps, des sols aux tomettes anciennes, une cuisine provençale, un salon avec une grande cheminée dominée par une majestueuse horloge murale italienne. La salle à manger peut réunir jusqu’à 12 personnes face à sa cheminée. Superbe vue sur les vignes du domaine. Mais bien au-delà de la piscine, il y a le vignoble ! Le château propose de visiter les caves, de s’initier à la dégustation et de profiter à l’envi des 200 hectares du domaine.

Château des Demoiselles, route de Callas, 83920 La Motte ;
tarifs : location saisonnière à partir de 4425€ la semaine. Plus d’infos au 04 94 70 28 78.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)

Association Juris food Les conditions sanitaires le permettant, l’association Juris food organise son premier déjeuner mensuel lundi 28 juin à 12h00. Ce repas sera précédé d’une intervention de maître Marc Bruschi, directeur de l’Institut de droit des assurances à Aix-Marseille université, avocat au barreau de Marseille, sur le thème : “Covid 19 et pertes d’exploitation des restaurateurs”. Pour des questions d’organisation, l’inscription par mail est obligatoire (contact@jurisfood.fr jusqu’au 24 juin). Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon (7e arr. parking du Pharo). Participation : 29 € par personne, payable sur place par chèque ou CB. Pour tout renseignement complémentaire, Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95