Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Carnet de cave

L’Oustalet à Gigondas vend une partie de sa cave

Oustalet à GigondasComment survivre à la pandémie Covid-19 et reconstituer une trésorerie avec un restaurant fermé ? C’est à cette délicate équation que Laurent Deconinck, chef de l’Oustalet à Gigondas, et son sommelier, Jonathan Jacquart, tentent de répondre en mettant en vente une partie de la cave de ce restaurant étoilé Michelin depuis 2019. Le restaurant vient de réaménager son site web afin de permettre au grand public de choisir ses flacons parmi quelque 1800 étiquettes, des vins régionaux, français, du monde, pour certains de renom.
Chaque jour à 13 heures, Jonathan Jacquart, le sommelier maison présente quelques pépites parmi lesquelles, un Comte Armand (bourgogne aligoté, 2017 à 25 €), un domaine Combier (un saint-Joseph 2018 à 25 €) ou un domaine Didier Dagueneau (magnifique cuvée Silex 2015)… Usant d’une courte vidéo, Jacquart explique que « Nous connaissons une période difficile qui va encore durer puisque les entreprises de l’hôtellerie et de la restauration ne pourront pas redémarrer leur activité avant la mi-juillet. Avec le chef Laurent Deconinck, nous avons décidé de réaliser cette vente pour dégager de la trésorerie ». Les acheteurs peuvent attendre un retour à la normale pour récupérer leurs achats préservés dans la cave de l’Oustalet ou demander une expédition partout en France (gratuite à partir de 200 euros d’achats). Cette opération a été imaginée pour sauver l’établissement d’une banqueroute et ses emplois. « Toutes nos équipes sont mobilisées pour redémarrer dès que nous en aurons l’occasion », indique un communiqué publié ce 24 avril par l’Oustalet à Gigondas.

Pour y accéder, il faut tout simplement se créer un compte à l’adresse www.lacavedurestaurant.com.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.