Carnet de cave

L’Oustalet à Gigondas vend une partie de sa cave

Oustalet à GigondasComment survivre à la pandémie Covid-19 et reconstituer une trésorerie avec un restaurant fermé ? C’est à cette délicate équation que Laurent Deconinck, chef de l’Oustalet à Gigondas, et son sommelier, Jonathan Jacquart, tentent de répondre en mettant en vente une partie de la cave de ce restaurant étoilé Michelin depuis 2019. Le restaurant vient de réaménager son site web afin de permettre au grand public de choisir ses flacons parmi quelque 1800 étiquettes, des vins régionaux, français, du monde, pour certains de renom.
Chaque jour à 13 heures, Jonathan Jacquart, le sommelier maison présente quelques pépites parmi lesquelles, un Comte Armand (bourgogne aligoté, 2017 à 25 €), un domaine Combier (un saint-Joseph 2018 à 25 €) ou un domaine Didier Dagueneau (magnifique cuvée Silex 2015)… Usant d’une courte vidéo, Jacquart explique que “Nous connaissons une période difficile qui va encore durer puisque les entreprises de l’hôtellerie et de la restauration ne pourront pas redémarrer leur activité avant la mi-juillet. Avec le chef Laurent Deconinck, nous avons décidé de réaliser cette vente pour dégager de la trésorerie”. Les acheteurs peuvent attendre un retour à la normale pour récupérer leurs achats préservés dans la cave de l’Oustalet ou demander une expédition partout en France (gratuite à partir de 200 euros d’achats). Cette opération a été imaginée pour sauver l’établissement d’une banqueroute et ses emplois. “Toutes nos équipes sont mobilisées pour redémarrer dès que nous en aurons l’occasion”, indique un communiqué publié ce 24 avril par l’Oustalet à Gigondas.

Pour y accéder, il faut tout simplement se créer un compte à l’adresse www.lacavedurestaurant.com.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Infos express

Avignon, nouvelle offre food à la Mirande La Table Haute de la Mirande devient Mirage, une taverne et cantine en self-service proposant des repas à emporter ou à consommer sur place dans l’ancien garage de la rue Taulignan. L’équipe de la Table Haute préparera les repas dans la cuisine datant du XIXe avec un menu du jour à base de produits frais, locaux et bio. Ce lieu insolite et décalé est décoré des toiles du peintre américain Timothy Hennessy. Entrées : 6 €, plats de 14 à 16 € et desserts 6 € (verre de vin 4 € et café 2 €). Ouvert midi et soir du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h.

Réouverture de l’office de tourisme et des congrès de la ville de Marseille : des plexiglas ont été installés, du gel hydroalcoolique mis à disposition et les conseillers en séjour porteront des visières. Durant le mois de juin, les horaires d’accueil sont fixés du lundi au dimanche de 10h à 17h . Dès le 1er juillet, deux twizy d’informations touristiques renforceront le dispositif d’accueil pendant deux mois dans les rues de Marseille, 7 points de stationnement (la gare, l’hôtel de ville, le J4, la Canebière, la Pointe rouge) pour renseigner les touristes. Un plan avec des idées de circuits de 2h à pied sera remis aux visiteurs. Le tourisme à Marseille en 2019 a représenté 1 milliard d’euros de retombées économiques, impacte 15 000 emplois directs, 5 millions de touristes ont été accueillis dont 1,8 million de croisiéristes.

Visites gratuites de quatre musées de Marseille jusqu’au 31 août, 4 musées municipaux (la Vieille Charité, le musée d’Histoire, le musée des Beaux-Arts, le château Borély) ouvrent leurs portes gratuitement au public.