Mes recettes

Paleron de boeuf braisé au vin rouge

Paleron de Boeuf braisé au vin rougeVotre marché pour 6 personnes : 1 kg de paleron de bœuf de Chalosse ; 100g de canon de moelle ; 50g de farine ; 50g de beurre ; 50g de fromage râpé ; 1 litre de vin rouge ; 50 cl de floc de Gascogne rouge ; 10cl de jus de veau lié ; une demi carotte ; un demi oignon ; un demi kilo de cardons ; un demi citron et quelques feuilles de thym.

On y va : préchauffer le four à 150°C. Braiser le paleron et le colorer sur toutes les faces. Ajouter les légumes en le faisant doucement cuire. Déglacer au vin et au floc puis flamber. Enfourner le tout durant 3 heures en veillant à ce que le paleron soit immergé. Une fois la cuisson terminée, enrouler le paleron dans du film pour lui donner une forme de boudin. Passer la sauce au chinois afin de réduire le jus. Eplucher les cardons et les conserver dans une eau préalablement citronnée. Les tailler et les faire cuire quelques minutes dans une eau bouillante afin de les blanchir. Conserver l’eau de cuisson. Faire blanchir à leur tour les canons de moelle et les tailler en tranches. Réaliser une béchamel avec la farine, le beurre et l’eau des cardons. Disposer les cardons dans un plat, recouvrir de béchamel, disposer des tranches de moelle et parsemer de fromage. Gratiner au four. Servir accompagné d’un vin rouge local.

Conseil : si le gratin de cardons ne vous inspire pas, un gratin de courgettes, de pommes de terre ou de légumes mêlés fera tout aussi bien l’affaire.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Région

BIO. Afin de mieux connaître la consommation des Français par régions, Kantar Worldpanel a réalisé plusieurs études permettant de mettre en lumière les disparités régionales. Ces études démontrent que le Sud-Est est la région du bio avec une consommation de produits bio 18% supérieure au total France. L’étude assure que les magasins bio et primeurs sont fréquentés 75% de plus que dans les autres régions de France. Les habitudes de courses diffèrent elles aussi car le Sud-Est est une région où le poids des seniors est important (30% de plus que la moyenne nationale) ; cela influe sur la fréquence et les paniers d’achat :  les paniers sont plus petits mais le nombre d’actes d’achats est plus élevé. En d’autres termes, on dépense moins mais plus souvent et davantage dans les commerces de proximité et de bouche. Cela s’explique notamment par l’accès aux produits locaux, à portée de main dans cette région. Les études révèlent aussi la place importante des végétaux de substitution : ils sont 24% plus consommés dans le Sud-Est que dans le reste de l’Hexagone.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux