Restaurants en Provence

Paule et Kopa, le duo gagnant de la place aux Huiles

Paule et kopa deuxPour découvrir une ville, il y a les musées, les expos, les balades nez au vent dans les rues et les apéros dans les bars de quartier. Et pour découvrir un échantillon de la table marseillaise, il y a Paule et Kopa. Le duo, qui se fit deux prénoms il y a une dizaine d’années dans le 8e, fait désormais les beaux jours de la place aux Huiles. On y trouve quelques classiques de la cuisine méridionale, des côtelettes d’agneau au thym, des pieds-paquets, des aubergines à la parmesane, la fameuse saucisse de Marseille des compères Charly Assirlikian et Marcel Rei et la salade de poulpes.
La cuisine est populaire, l’ambiance est soignée : Paule et kopa troisnappes blanches, banquettes rouges, chaises confortables. Au déjeuner, les discussions d’affaires s’entrecroisent au gré des poignées de main. Le soir, place aux amis, aux touristes, surtout japonais, qui se régalent du foie de veau et des linguine à la poutargue.
Paule ne sert le pistou qu’en saison, on se consolera avec une pizza aux anchois à la pâte fine, craquante et riche en saveurs rustiques. Avec des amis, on opte pour l’assiette de supions persillade, pas trop aillés, qu’on se partage en piquant à la fourchette pour accompagner l’apéro. Les légumes farcis, riche d’une farce souple feront l’unanimité. En salle, ça roule sans accroc. Kopa surveille, on change les bouteilles d’eau à peines les a-t-on finies, on remplit d’un peu de vin les verres esseulés et on attend avec impatience la mousse au chocolat.

Paule et Kopa, 42, place aux Huiles, Marseille 1er arr. ; 04 91 33 26 03. Carte : 40 € environ.
Mention spéciale pour la tapenade, certainement la meilleure de la ville…

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter