Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Restaurants en Provence

Un snack qui ne sert que des produits frais ? C'est possible

collage snackUn ami par ailleurs lecteur, et inversement comme l’aurait écrit Pierre Dac, me refile ce tuyau : « C’est le meilleur des snacks de Marseille ». Sourire pincé de prime abord, mine contrite ensuite ; il m’a fallu plusieurs jours avant de me décider à vérifier l’affirmation ! Pas une fois il ne m’aura été donné d’écrire sur un snack tant ce qu’on y mange est infâme mais ici, c’est autre chose. L’affaire, familiale, est remarquablement placée derrière l’église des Chartreux ; quand, dans quelques semaines, les arbres auront recouvré leurs feuilles vertes, ce sera une jolie placette. A la carte, des omelettes avec des œufs bios, des salades (niçoise, fermière), un plat du jour… Et surtout, un couple, la quarantaine tout au plus, qui met son honneur à bien servir les clients. Franck, assiettes en mains, fait le show. Plaisante, taquine, apostrophe tout le monde ; ça ne rit pas, ça rigole, on est dans un snack. Mais au final, on est épaté par cette salade fraîche, les œufs mollets cuits dans l’instant, les frites maison faites à base de pommes de terre pelées le matin même. Jusqu’aux desserts, signés de la patronne elle-même : salade de fraises, mousse au chocolat, flan au chocolat. Il me semble difficile de dépenser plus de 12-15 € par tête. Certes, il y a un peu trop d’huile dans les assaisonnements mais vous serez surpris par le haut degré de qualité de cette maison humble mais honnête.

L’Antidote, 38, place Edmond-Audran, 13004 Marseille ; réservations 04 91 34 53 86 (demander Franck).

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.