Magazine

Pentecôte, c'est la fête du Colombier

colombier ok
Le colombier de Casabielle

C’est l’histoire d’un vieux gâteau menacé de disparition : le Colombier. Il s’agit d’une recette typiquement marseillaise au moins, bucco-rhodanienne, au plus. Un gâteau que l’on ne mange qu’à la Pentecôte sur le territoire des Bouches-du-Rhône, une curiosité suffisamment rare pour vous plaire. Il s’agit d’une génoise à l’amande enrichie de morceaux de melon confit et imbibée de kirsch. De forme ovale, le colombier est couvert de sucre et à l’intérieur, une colombe s’y cache. La tradition dit que « qui la colombe trouvera, dans l’année se mariera ».
Pratiquement, le gâteau authentique est vendu avec une bande de papier que le syndicat des pâtissiers des bouches-du-Rhône met à la disposition de ses membres ; en clair : pas de bandeau, pas d’authentique gâteau. Vous ne le trouverez que dans les pâtisseries des Bouches-du-Rhône.

Qui a gagné le concours du meilleur Colombier ?
Un concours pour déterminer qui fait le meilleur colombier, initié par le syndicat des pâtissiers, s’est déroulé cette semaine, en voici le verdict :
1er : Casabielle, 29, Grand Rue La Croix Rouge (Marseille, 13e arr.)
2e ex-aequo : Le Pompon rouge, 118, bd Notre-Dame (Marseille, 6e arr.)
et La Briochine, 105, ave marcel-Paul à Aubagne.

Le plus grand Colombier du monde
Le syndicat des pâtissiers des Bouches-du-Rhône vous invite vendredi 22 mai sur le Vieux-Port pour découvrir le plus grand colombier du monde : il nécessitera 10 kg de poudre d’amandes, 10 kg de sucre glace, 10 kg de sucre en poudre, 4 kg de beurre, 15 kg de melon confit, quelques kilos d’orange confite, une centaine d’oeufs, des tonnes de savoir-faire et de secrets, le tout arrosé d’une belle rasade de kirsch. Aux fourneaux ; Christian Tringa, pâtissier-confiseur et formateur qui a décidé de relever ce défi gargantuesque. Le gâteau sera ensuite coupé et les parts distribuées au profit de l’association Espoir contre la mucoviscidose dirigée par Rita Caso.

Vendredi 22 mai, le gâteau sera présenté à 17 heures sur le parvis de la mairie sur le Vieux-Port. Venez nombreux !

 

 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.