Magazine

Pentecôte, c'est la fête du Colombier

colombier ok
Le colombier de Casabielle

C’est l’histoire d’un vieux gâteau menacé de disparition : le Colombier. Il s’agit d’une recette typiquement marseillaise au moins, bucco-rhodanienne, au plus. Un gâteau que l’on ne mange qu’à la Pentecôte sur le territoire des Bouches-du-Rhône, une curiosité suffisamment rare pour vous plaire. Il s’agit d’une génoise à l’amande enrichie de morceaux de melon confit et imbibée de kirsch. De forme ovale, le colombier est couvert de sucre et à l’intérieur, une colombe s’y cache. La tradition dit que “qui la colombe trouvera, dans l’année se mariera”.
Pratiquement, le gâteau authentique est vendu avec une bande de papier que le syndicat des pâtissiers des bouches-du-Rhône met à la disposition de ses membres ; en clair : pas de bandeau, pas d’authentique gâteau. Vous ne le trouverez que dans les pâtisseries des Bouches-du-Rhône.

Qui a gagné le concours du meilleur Colombier ?
Un concours pour déterminer qui fait le meilleur colombier, initié par le syndicat des pâtissiers, s’est déroulé cette semaine, en voici le verdict :
1er : Casabielle, 29, Grand Rue La Croix Rouge (Marseille, 13e arr.)
2e ex-aequo : Le Pompon rouge, 118, bd Notre-Dame (Marseille, 6e arr.)
et La Briochine, 105, ave marcel-Paul à Aubagne.

Le plus grand Colombier du monde
Le syndicat des pâtissiers des Bouches-du-Rhône vous invite vendredi 22 mai sur le Vieux-Port pour découvrir le plus grand colombier du monde : il nécessitera 10 kg de poudre d’amandes, 10 kg de sucre glace, 10 kg de sucre en poudre, 4 kg de beurre, 15 kg de melon confit, quelques kilos d’orange confite, une centaine d’oeufs, des tonnes de savoir-faire et de secrets, le tout arrosé d’une belle rasade de kirsch. Aux fourneaux ; Christian Tringa, pâtissier-confiseur et formateur qui a décidé de relever ce défi gargantuesque. Le gâteau sera ensuite coupé et les parts distribuées au profit de l’association Espoir contre la mucoviscidose dirigée par Rita Caso.

Vendredi 22 mai, le gâteau sera présenté à 17 heures sur le parvis de la mairie sur le Vieux-Port. Venez nombreux !

 

 

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.