Magazine

Pentecôte, c'est la fête du Colombier

colombier ok
Le colombier de Casabielle

C’est l’histoire d’un vieux gâteau menacé de disparition : le Colombier. Il s’agit d’une recette typiquement marseillaise au moins, bucco-rhodanienne, au plus. Un gâteau que l’on ne mange qu’à la Pentecôte sur le territoire des Bouches-du-Rhône, une curiosité suffisamment rare pour vous plaire. Il s’agit d’une génoise à l’amande enrichie de morceaux de melon confit et imbibée de kirsch. De forme ovale, le colombier est couvert de sucre et à l’intérieur, une colombe s’y cache. La tradition dit que “qui la colombe trouvera, dans l’année se mariera”.
Pratiquement, le gâteau authentique est vendu avec une bande de papier que le syndicat des pâtissiers des bouches-du-Rhône met à la disposition de ses membres ; en clair : pas de bandeau, pas d’authentique gâteau. Vous ne le trouverez que dans les pâtisseries des Bouches-du-Rhône.

Qui a gagné le concours du meilleur Colombier ?
Un concours pour déterminer qui fait le meilleur colombier, initié par le syndicat des pâtissiers, s’est déroulé cette semaine, en voici le verdict :
1er : Casabielle, 29, Grand Rue La Croix Rouge (Marseille, 13e arr.)
2e ex-aequo : Le Pompon rouge, 118, bd Notre-Dame (Marseille, 6e arr.)
et La Briochine, 105, ave marcel-Paul à Aubagne.

Le plus grand Colombier du monde
Le syndicat des pâtissiers des Bouches-du-Rhône vous invite vendredi 22 mai sur le Vieux-Port pour découvrir le plus grand colombier du monde : il nécessitera 10 kg de poudre d’amandes, 10 kg de sucre glace, 10 kg de sucre en poudre, 4 kg de beurre, 15 kg de melon confit, quelques kilos d’orange confite, une centaine d’oeufs, des tonnes de savoir-faire et de secrets, le tout arrosé d’une belle rasade de kirsch. Aux fourneaux ; Christian Tringa, pâtissier-confiseur et formateur qui a décidé de relever ce défi gargantuesque. Le gâteau sera ensuite coupé et les parts distribuées au profit de l’association Espoir contre la mucoviscidose dirigée par Rita Caso.

Vendredi 22 mai, le gâteau sera présenté à 17 heures sur le parvis de la mairie sur le Vieux-Port. Venez nombreux !

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre