Magazine

Portos, Charlet, Biaggi feront sauter les bouchons

comperes bistrotLe Bistro du Cours Cette année, la nuit de la Saint-Sylvestre aura une saveur particulière pour Laurent et Emilie Biaggi qui viennent d’accueillir au sein de leur foyer, un troisième enfant, qu’ils ont baptisé Quentin. Laurent Biaggi est l’associé de Frédéric Charlet, le chef du Bistro du Cours à Marseille. Les deux compères, 32 ans au compteur tous les deux, ont imaginé un menu pour la Saint-Sylvestre d’un redoutable rapport qualité-prix : amuse-bouche et coupe de champagne ; oeuf de poule cuit à 64°C, espuma de pommes de terre aux truffes – brunoise croquante de céleri rave, graines de grenade, croûtons ; saint-jacques snackées, crème Dubarry et choux-fleur grillés – jambon Serrano, Granny Smith ; dos de chevreuil façon Rossini, légumes racines, jus aux truffes ; fromages affinés par Josiane Déal et châtaignes et clémentines corses façon “Montblanc”.
Année après année, le duo de copains gravit les marches de la notoriété et a transformé cette petite adresse de ville en bistrot de qualité ; et si vous testiez pour le réveillon ?

13, cours Julien, Marseille 6e ; réservations au 04 86 97 59 11. Menu du réveillon du 31 décembre, 80 € par tête sans les vins.
 

MALTHAZAR ambianceLe Malthazar Toujours en centre-ville à quelques encablures du palais de Justice, Michel Portos propose un menu évoquant la grande “tradition brasserie” avec une coupe de Moët & Chandon pour accompagner quelques grignotages ; un velouté de topinambours – croustillant de panais-vinaigrette de truffe noire ; des saint-jacques rôties-espuma de champagne rosé et chutney agrumes coriandre ; un filet de boeuf Rossini ; un brie truffé salade de mâche ; une omelette norvégienne et un café. Vincent Poette, bien que jeune trentenaire, dirige sa cuisine avec talent et  nous promet beaucoup de joie dans les assiettes.

19, rue Fortia, Marseille 1er ; réservations au 04 91 33 42 46. Menu du réveillon du 31 décembre, 75 € par tête sans les vins.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter