En direct du marché

Pour la Saint-Sylvestre, Hugo descend à la cave

3champagnecolonneVous croiserez Hugo Noël dans son magasin du boulevard Baille ou, si vous êtes chanceux, dans son deuxième point de vente de la rue Grignan. Dans ses deux caves, il propose une sélection des ses coups de coeur et bonnes bouteilles. A quelques heures du réveillon de la Saint-Sylvestre, il nous présente ses meilleurs flacons.

Un champagne pour l’apéritif : “Le Jacquesson cuvée 737 est un champagne tout en droiture, cristallin, à dominante de chardonnay sur une base de millésime 2009. J’aime ce champagne crayeux, minéral qui met en appétit et réveille les papilles”.
Comptez une quarantaine d’euros la bouteille.

Une entrée, un poisson : “Je suis tombé amoureux des sancerres, de la cuvée des Quarterons de Sébastien Riffault, millésime 2012 en particulier. Sébastien Riffault travaille en biodynamie, ses vins sont souvent très trash mais cette cuvée est très accessible au grand public. Il s’agit d’un vin tout en pureté, avec des sauvignons très élancés aux notes de fruits exotiques”.
Comptez aux environs de 19 euros la bouteille.

Un plat, une viande : “Traditionnellement, on sert une volaille. Sur un chapon par exemple, je suggère les Roc d’Anglade de Rémi Pédréno. Ce jeune vigneron, adepte de la culture bio, s’est installé sur les terres de Langlade, dans le Gard, et y produit depuis quelques années des vins structurés et élégants. Le vin que je conseille est un vin de pays du Gard dont tous les restos étoilés Michelin sont dingues. C’est un vin à base de carignan et de syrah majoritaire, élevé des des fûts de chêne autrichien”.
Comptez de 25 à 45 euros selon les millésimes.

Un dessert, quels champagnes ? “Je conseille souvent d’oublier le champagne sur le chocolat et les desserts très sucrés, l’accord est très rarement heureux. En revanche, sur des desserts fruités, il y a de quoi faire. Je conseille le blanc de blanc des champagnes Lallier, très beurré et un peu gras, servi à 10°C, il conviendra à merveille à un sabayon au champagne pour un accord tonique”.
Comptez 40 euros la bouteille.

“J’ai aussi un coup de coeur pour un petit champagne de propriétaire ; le Magelie du domaine Bernard Gaucher est issu d’un assemblage à dominante de pinot noir et chardonnay. Un champagne gourmand produit sur la Côte des Bar dans l’Aube que je sers aux amis”.
Comptez 25 euros la bouteille.

La Cave de Baille, 133, boulevard Baille, Marseille 5e arr. ; 04 96 12 05 68
La Cave de Grignan, 59, rue Grignan, Marseille 6e arr. ; 04 91 33 46 59.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter