En direct du marché

Si tu ne vas pas à la truffe, la melano viendra à toi…

diamant noirOn connaissait les camions à pizza, les food trucks à burgers, voici désormais un food truck 100 % gastronomique qui a choisi la truffe noire pour thème. A l’origine de ce concept atypique, il y a une association entre Alain Garcin (un grand nom de la truffe en France) et Malvina Le Baut, Patrick (en charge de la commercialisation), Jean-Louis (un professionnel de la franchise), Marc et Sophie, chocolatiers établis à Forcalquier. Tous ces passionnés de (très) bonnes choses ont eu l’idée de demander au chef cuisinier aixois Pierre Reboul d’imaginer une carte avec des plats aisément consommables à base de truffes. Le résultat est épatant : burger de saumon Tartufo a fettefumé-crème d’oignon doux à l’aneth ; éclair de sardine façon camouflage ; caille burger ; oeufs brouillés à la tuber melanosporum ; tartine de brouillade à la truffe… Reboul brouille les cartes et propose une gastronomie itinérante, une carte qui part à la rencontre des amateurs qui n’ont peut-être pas l’habitude d’aller au restaurant.
L’objectif est clair : si la formule rencontre du succès, le food truck Ô Diamant noir sera développé partout en France sur le modèle d’une franchise. Pour l’heure, ce sont Céline et Pascale qui accueillent et assurent le service, garanti avec le sourire…

Formules 14, 20, 25, 50, 100 et 150 €. Le mardi, place de l’Horloge,
pôle du Petit Arbois à Aix ; mercredi et jeudi, food truck station,
465, rue Frédéric-Joliot à Aix ; le vendredi, parking de la Cave
de la Pioline, 540, rue Guillaume-Vair à Aix ; du vendredi soir au dimanche midi,
domaine l’Escapade, RN7 au Tholonet.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux