Mes recettes

Poke bowl radis green meat, fèves, mûres et bœuf

radis green meat Préparation : 15 min / Cuisson : 20 min radis green meat

Votre marché pour 4 personnes :
 la viande et la garniture, 200g de pavé de faux filet ; 200 g de quinoa ; 120g  de mûres fraîches ; 1 radis green meat ; 1 concombre ; 200 g de fèves ; 1 ananas ; 50 grammes de mélange de graines (tournesol, sarrasin, courge) ; 5 cl d’huile d’olive.
 La vinaigrette : 3 cl de sauce soja salée ; 3 cl de vinaigre de riz ; 3 cl d’huile de noix ; 2 cl d’huile de sésame ; un demi citron vert.

On y va : dans une casserole d’eau bouillante salée, faire cuire le quinoa selon les indications du sachet. Égoutter, rincer, l’égrainer à l’aide d’une fourchette et réserver. Laver et couper le concombre en fines rondelles. Éplucher et couper en fines lamelles le radis green meat. Laver les mûres et les fèves. Réaliser une vinaigrette en émulsionnant la sauce soja salée, le vinaigre de riz, les huiles de noix et de sésame et le jus du demi citron vert. Eplucher et découper en cubes régulier l’ananas.
Dans une casserole d’eau bouillante salée, cuire les fèves 2 minutes, puis les refroidir dans de l’eau glacée. Réserver.
 La viande : dans une poêle chaude, avec de l’huile d’olive, faire griller le faux filet pendant 3 minutes de chaque côté. Saler et réserver. Laisser reposer la viande deux minutes sous une feuille de papier aluminium et la tailler en fines tranches.

Le dressage : dans un grand bol, déposer une base de quinoa. Ajouter les tranches de faux filets sur un côté, les rondelles de concombre sur un autre côté et enfin les rondelles de radis, les mûres et les fèves. Saupoudrer de graines. Arroser avec la vinaigrette.

Bonus : le poke bowl est une spécialité originaire d’Hawaï ? Peut-être mais ça ne l’empêche pas d’aimer le fromage de chèvre !

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux