Magazine

Rasteau, Beaumes de Venise et Luberon à l'heure des afterwork

Verres de vinVous aimez le vin mais toutes les séances de dégustation sont proposées pendant vos heures de taff ? Pas d’inquiétude, car une série de séances de dégustation est organisée pour tous ceux qui bossent en journée. Ces ateliers sont destinés aux amateurs et néophytes avec pour objectif de faire découvrir les vins des Côtes-du-Rhône par petits groupes de 20 à 25 personnes sous un angle ludique et convivial.

Le programme
Mardi 10 mars, les Côtes-du-Rhône se déguisent. Les étiquettes seront masquées ou maquillés pour ne pas influencer les dégustateurs.
Mardi 31 mars, on découvrira les vins du Luberon. Sur la base des accords truffes et vins.
Mardi 7 avril : à la découverte des trois terroirs du Beaumes-de-Venise rouge (vous dégusterez et serez invités à commenter).
Mardi 14 avril, réunion sur le thème de “l’art de l’assemblage en Côtes-du-Rhône”. Les vins des Côtes du Rhône résultent traditionnellement d’un assemblage de plusieurs cépages. Chacun tentera son assemblage idéal, sous la conduite de plusieurs œnologues ; ça c’est sympa…
Mardi 21 avril, théma : “les vins de Rasteau autour des cuisines du monde”. L’intitulé aprle de lui même.
Mardi 28 avril 2015, théma : “les vins du Luberon, une verticale”…

Paf : 25 € par atelier (règlement sur place). Places limitées, alors s’inscrire
auprès d’Emmanuelle Voinier au 04 90 27 24 00.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).