Magazine

Régions Paca et Corse : les promus du Gault & Millau 2015

14985762744_c188a23d51_zLe guide dirigé par Côme de Chérisey a rendu public le contenu de sa bible jaune millésime 2015 cette semaine. Cette année, le cuisinier de l’année est parisien : il s’agit de Yannick Alléno qui exerce chez Ledoyen. De lui, le guide affirme : “Sa réflexion sur la cuisine française et ses fondamentaux, les sauces, son travail sur les extractions, totalement abouti au point de proposer de véritables essences rares, de sole, de céleri, d‘épinard ou de crustacés dans des plats d‘une totale harmonie, marque un tournant, non seulement dans sa propre carrière, mais dans la vision du haut niveau actuel. Certains très grands noms, certaines très grandes maisons, ont légèrement rectifié la mire en tendant vers une perfection consensuelle. Alleno court le risque de la création pure dans un univers où l‘exposition et la concurrence sont maximales”.

Le Gault & Millau 2015, ce sont 3 500 restaurants, 2 200 tables à moins de 30 euros,
700 nouvelles adresses et un prix de vente de 29 euros. Disponible chez les libraires…

10688136_597077273738049_5850809724541313916_o
Alexandre Mazzia

A Marseille : catégorie “Grand de demain”, Alexandre Mazzia, avec 3 toques. De lui, le guide écrit : ce titre récompense “une cuisine d’audace, de recherche, de personnalité. A défaut d’innover beaucoup dans l’imagerie classique, c’est une pétarade de saveurs, un feu d’artifice qu’il propose en jouant des saveurs et des couleurs, des associations et des textures. La technique, l’imagination, l’enthousiasme, il possède tout cela et d’autres qualités encore”.

 

 

 

1375701_10151902497743209_1866686518_n
Julien Diaz

En Corse, à Lumio : catégorie “trophée Jeune talent”, Julien Diaz, restaurant l’Oggi – chez Charles, avec 2 toques. De lui, le guide écrit : “Chic et farniente font bon ménage. Au fil des années, cette jolie maison à dix minutes de Calvi s‘impose comme une des étapes phares de la côte avec un jeune chef talentueux qui fait grimper la cuisine”.

Plat de photo de Une signé Julien Diaz
 
 

 

 

318330_524244794274168_1522635038_n
Cyril Glémot

Dans le Vaucluse à Cairanne : catégorie “trophée Jeune talent”, Cyril Glémot, restaurant Coteaux et Fourchettes, avec 2 toques. De lui, le guide écrit : “Nous l’avions remarqué l‘an passé et Cyril Glémot confirme tout le bien que nous pensions de lui. Au coeur des vignes de Cairanne, cette maison offre, grâce à ce chef d‘origine bretonne, une cuisine à double culture du meilleur goût, et deux belles toques”.

 

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Infos express

Avignon, nouvelle offre food à la Mirande La Table Haute de la Mirande devient Mirage, une taverne et cantine en self-service proposant des repas à emporter ou à consommer sur place dans l’ancien garage de la rue Taulignan. L’équipe de la Table Haute préparera les repas dans la cuisine datant du XIXe avec un menu du jour à base de produits frais, locaux et bio. Ce lieu insolite et décalé est décoré des toiles du peintre américain Timothy Hennessy. Entrées : 6 €, plats de 14 à 16 € et desserts 6 € (verre de vin 4 € et café 2 €). Ouvert midi et soir du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h.

Réouverture de l’office de tourisme et des congrès de la ville de Marseille : des plexiglas ont été installés, du gel hydroalcoolique mis à disposition et les conseillers en séjour porteront des visières. Durant le mois de juin, les horaires d’accueil sont fixés du lundi au dimanche de 10h à 17h . Dès le 1er juillet, deux twizy d’informations touristiques renforceront le dispositif d’accueil pendant deux mois dans les rues de Marseille, 7 points de stationnement (la gare, l’hôtel de ville, le J4, la Canebière, la Pointe rouge) pour renseigner les touristes. Un plan avec des idées de circuits de 2h à pied sera remis aux visiteurs. Le tourisme à Marseille en 2019 a représenté 1 milliard d’euros de retombées économiques, impacte 15 000 emplois directs, 5 millions de touristes ont été accueillis dont 1,8 million de croisiéristes.

Visites gratuites de quatre musées de Marseille jusqu’au 31 août, 4 musées municipaux (la Vieille Charité, le musée d’Histoire, le musée des Beaux-Arts, le château Borély) ouvrent leurs portes gratuitement au public.