Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Les marchés de Provence, c’est tout un art de vivre

marche aix place richelme blog
Le marché de la place Richelme à Aix, un samedi matin…

Ils sont l’âme de la Provence, des villages et des quartiers. Portés par une nouvelle conscience locavore, par l’essor de la production agricole et de l’élevage bio, les marchés de notre région ne se sont jamais aussi bien portés. Chaque village, chaque quartier propose le sien, source inépuisable de rencontres et d’échanges. « Pour bien profiter d’un marché il faut d’abord, la première fois, prendre le temps de s’y perdre un peu », conseille Valérie Lhomme auteur de « Ma cuisine du marché » (Larousse Ed). N’hésitez pas à poser des questions aux commerçants et aux clients sur les « bons étals » comme on se renseigne sur les bons restaurants lorsqu’on arrive dans une ville inconnue. « Certains marchés sont très métissés, d’autres très locaux. Certains sont réputés chers, d’autres, riches en bonnes affaires » poursuit l’auteur culinaire.
Bien au-delà, le marché est un lieu de transmission : on y apprend la provenance, la culture et comment cuisiner au mieux un produit. Oubliez vos réflexes de boutique ou de supermarché et, dès ce week-end (re)prenez les bonnes habitudes : respectez le rythme des saisons, oubliez les pêches et cerises en janvier ! « C’est pour cette raison qu’il ne faut pas hésiter à discuter avec les maraîchers, fromagers, bouchers qui sont toujours heureux de transmettre leur métier et de vous raconter pourquoi ils n’ont pas tel ou tel produit. Autre indice, un bon marché offre dans un périmètre bien circonscrit tous les commerçants de bouche qui servent des produits frais, de saison, au juste prix » énumère Valérie Lhomme.

halles Avignon blog
Les halles de la place Pie à Avignon, haut lieu de convivialité

Un marché c’est souvent moins cher qu’un hyper
Un bon marché réserve toujours de bonnes surprises : on y compare les prix et, pour vous convaincre, les bons marchands vous inviteront à goûter leurs spécialités.  « Aller au marché c’est prendre le pouls d’une région, d’un pays. C’est, en peu de temps, avoir un aperçu de sa gastronomie, de son dynamisme et de son économie » analyse Valérie Lhomme. Le jour du marché est devenu une date rituelle dans la semaine ; on s’y rend faire ses courses pour plusieurs jours, on y rompt la solitude pour ceux qui vivent seuls et, que ce soit en plein air ou sous une halle, il se dégage une frénésie et une gourmandise qui ne sont pas aseptisées comme dans les supermarchés.

On s’équipe avant d’aller au marché…

  • Les bons outils
    Oubliez les sachets en plastique et partez avec un manier en osier qui laissera respirer vos produits qui arriveront moins écrasés à la maison. De Manosque à Orange, de Saint-Rémy-de-Provence à La Ciotat, il est courant de voir certains paniers couverts d’un torchon qui protège des rayons directs du soleil.
  • Infos pratiques
    Dans votre ville de résidence ou votre village de vacances, rendez-vous à l’office de tourisme qui dispose de toutes les informations : jours, heures, lieux, ils sont incollables.
  • C’est un rite
    Enfin, aller au marché doit devenir un rite, un moment plaisir que vous n’échangeriez avec personne. Alors, instituez la pause thé ou café en fin de parcours avec des amis à qui vous donnerez rendez-vous. La convivialité c’est sacré !

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.