Art de vivre

Les marchés de Provence, c’est tout un art de vivre

marche aix place richelme blog
Le marché de la place Richelme à Aix, un samedi matin…

Ils sont l’âme de la Provence, des villages et des quartiers. Portés par une nouvelle conscience locavore, par l’essor de la production agricole et de l’élevage bio, les marchés de notre région ne se sont jamais aussi bien portés. Chaque village, chaque quartier propose le sien, source inépuisable de rencontres et d’échanges. “Pour bien profiter d’un marché il faut d’abord, la première fois, prendre le temps de s’y perdre un peu”, conseille Valérie Lhomme auteur de “Ma cuisine du marché” (Larousse Ed). N’hésitez pas à poser des questions aux commerçants et aux clients sur les “bons étals” comme on se renseigne sur les bons restaurants lorsqu’on arrive dans une ville inconnue. Certains marchés sont très métissés, d’autres très locaux. Certains sont réputés chers, d’autres, riches en bonnes affaires” poursuit l’auteur culinaire.
Bien au-delà, le marché est un lieu de transmission : on y apprend la provenance, la culture et comment cuisiner au mieux un produit. Oubliez vos réflexes de boutique ou de supermarché et, dès ce week-end (re)prenez les bonnes habitudes : respectez le rythme des saisons, oubliez les pêches et cerises en janvier ! “C’est pour cette raison qu’il ne faut pas hésiter à discuter avec les maraîchers, fromagers, bouchers qui sont toujours heureux de transmettre leur métier et de vous raconter pourquoi ils n’ont pas tel ou tel produit. Autre indice, un bon marché offre dans un périmètre bien circonscrit tous les commerçants de bouche qui servent des produits frais, de saison, au juste prix” énumère Valérie Lhomme.

halles Avignon blog
Les halles de la place Pie à Avignon, haut lieu de convivialité

Un marché c’est souvent moins cher qu’un hyper
Un bon marché réserve toujours de bonnes surprises : on y compare les prix et, pour vous convaincre, les bons marchands vous inviteront à goûter leurs spécialités.  “Aller au marché c’est prendre le pouls d’une région, d’un pays. C’est, en peu de temps, avoir un aperçu de sa gastronomie, de son dynamisme et de son économie” analyse Valérie Lhomme. Le jour du marché est devenu une date rituelle dans la semaine ; on s’y rend faire ses courses pour plusieurs jours, on y rompt la solitude pour ceux qui vivent seuls et, que ce soit en plein air ou sous une halle, il se dégage une frénésie et une gourmandise qui ne sont pas aseptisées comme dans les supermarchés.

On s’équipe avant d’aller au marché…

  • Les bons outils
    Oubliez les sachets en plastique et partez avec un manier en osier qui laissera respirer vos produits qui arriveront moins écrasés à la maison. De Manosque à Orange, de Saint-Rémy-de-Provence à La Ciotat, il est courant de voir certains paniers couverts d’un torchon qui protège des rayons directs du soleil.
  • Infos pratiques
    Dans votre ville de résidence ou votre village de vacances, rendez-vous à l’office de tourisme qui dispose de toutes les informations : jours, heures, lieux, ils sont incollables.
  • C’est un rite
    Enfin, aller au marché doit devenir un rite, un moment plaisir que vous n’échangeriez avec personne. Alors, instituez la pause thé ou café en fin de parcours avec des amis à qui vous donnerez rendez-vous. La convivialité c’est sacré !

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.