Magazine

Fin novembre, le restaurant Lacaille change de chef et de propriétaires

Kloniecki LacailleL’adresse tournait « plutôt très bien » et c’est donc en toute liberté qu’Alexis et Antonia Kloniecki ont pris la décision de quitter le restaurant qu’ils avaient fondé voilà 3 ans à la Plaine. « L’idée nous trottait en tête depuis un petit moment, confesse Antonia Kloniecki, et nous avons pris la décision de partir pour nos enfants. On souhaite leur donner un meilleur cadre de vie, nous voulons les voir grandir et Marseille, comme on vous l’a déjà dit, est une ville dense, gigantesque et on ne veut pas laisser passer le temps ».

Que va faire le jeune couple ? La question reste sans réponse pour le moment : « Nous réfléchissons à partir à la campagne avec un projet de chambre-restaurant d’hôtes mais c’est risqué. Alors nous réfléchissons aussi à un projet urbain, dans une ville plus petite », poursuit Antonia. Cette dernière est tombée folle amoureuse du Luberon voilà quatre ans, lorsqu’elle a visité le massif pour la première fois et avoue « ne penser qu’à ça » mais c’est « l’opportunité qui nous décidera, lâche-t-elle. Nous avons subi une forte pression pendant 3 ans, alors on espère rebondir en 2019-2020, on se laisse une bonne année pour trouver ».

Lacaille a été « confié » au duo Marc Ouvray et Xavier Baup. Le premier aura la responsabilité du poste salé, le second, en qualité d’ancien chef pâtissier au Petit-Nice, gérera les desserts. De formation classique, ayant exercé à Paris dans de vénérables maisons, Marc Ouvray et Xavier Baup « sont tombés sous le charme » de ce restaurant selon les propres termes d’Antonia Kloniecki. « Nous, nous ne voulions pas vendre, nous voulions transmettre et on cherchait des candidats sérieux et travailleurs. Ils ont du talent et sauront pérenniser l’affaire, la faire vivre et c’est important car on ne voulait pas confier notre bébé à n’importe qui ».

Le couple Kloniecki part avec un sentiment mêlé de pincement au coeur et de soulagement, content du parcours effectué : « Nous laissons Lacaille entre de bonnes mains, ce sont des gens honnêtes » dit-il. Le dernier service du chef Alexis aura lieu le 29 novembre 2018…

Lacaille, 42, rue des Trois Mages, 6e arr. ; résas au 09 86 33 20 33.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux