Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Région

L’union des œnologues de France vient de dévoiler le palmaréès des 41e Vinalies qui se sont tenues à Dijon à la fin du mois de mars. 46 dégustateurs ont goûté 1827 vins ; 505 bouteilles ont été primées dont 202 blancs, 188 rouges et 110 rosés. La palme « Rhône-Provence-Corse » a été attribuée à la cuvée des Vignerons du Luc, Côtes de Provence « Notre Dame des Anges », Baleti Manifi, Rosé, 2023 (avec 97/100 points). Le palmarès Provence se compose de 98 médailles (17 grand or, 45 or et 36 argent).

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Fin novembre, le restaurant Lacaille change de chef et de propriétaires

Kloniecki LacailleL’adresse tournait « plutôt très bien » et c’est donc en toute liberté qu’Alexis et Antonia Kloniecki ont pris la décision de quitter le restaurant qu’ils avaient fondé voilà 3 ans à la Plaine. « L’idée nous trottait en tête depuis un petit moment, confesse Antonia Kloniecki, et nous avons pris la décision de partir pour nos enfants. On souhaite leur donner un meilleur cadre de vie, nous voulons les voir grandir et Marseille, comme on vous l’a déjà dit, est une ville dense, gigantesque et on ne veut pas laisser passer le temps ».

Que va faire le jeune couple ? La question reste sans réponse pour le moment : « Nous réfléchissons à partir à la campagne avec un projet de chambre-restaurant d’hôtes mais c’est risqué. Alors nous réfléchissons aussi à un projet urbain, dans une ville plus petite », poursuit Antonia. Cette dernière est tombée folle amoureuse du Luberon voilà quatre ans, lorsqu’elle a visité le massif pour la première fois et avoue « ne penser qu’à ça » mais c’est « l’opportunité qui nous décidera, lâche-t-elle. Nous avons subi une forte pression pendant 3 ans, alors on espère rebondir en 2019-2020, on se laisse une bonne année pour trouver ».

Lacaille a été « confié » au duo Marc Ouvray et Xavier Baup. Le premier aura la responsabilité du poste salé, le second, en qualité d’ancien chef pâtissier au Petit-Nice, gérera les desserts. De formation classique, ayant exercé à Paris dans de vénérables maisons, Marc Ouvray et Xavier Baup « sont tombés sous le charme » de ce restaurant selon les propres termes d’Antonia Kloniecki. « Nous, nous ne voulions pas vendre, nous voulions transmettre et on cherchait des candidats sérieux et travailleurs. Ils ont du talent et sauront pérenniser l’affaire, la faire vivre et c’est important car on ne voulait pas confier notre bébé à n’importe qui ».

Le couple Kloniecki part avec un sentiment mêlé de pincement au coeur et de soulagement, content du parcours effectué : « Nous laissons Lacaille entre de bonnes mains, ce sont des gens honnêtes » dit-il. Le dernier service du chef Alexis aura lieu le 29 novembre 2018…

Lacaille, 42, rue des Trois Mages, 6e arr. ; résas au 09 86 33 20 33.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.