Magazine

Fin novembre, le restaurant Lacaille change de chef et de propriétaires

Kloniecki LacailleL’adresse tournait “plutôt très bien” et c’est donc en toute liberté qu’Alexis et Antonia Kloniecki ont pris la décision de quitter le restaurant qu’ils avaient fondé voilà 3 ans à la Plaine. “L’idée nous trottait en tête depuis un petit moment, confesse Antonia Kloniecki, et nous avons pris la décision de partir pour nos enfants. On souhaite leur donner un meilleur cadre de vie, nous voulons les voir grandir et Marseille, comme on vous l’a déjà dit, est une ville dense, gigantesque et on ne veut pas laisser passer le temps”.

Que va faire le jeune couple ? La question reste sans réponse pour le moment : “Nous réfléchissons à partir à la campagne avec un projet de chambre-restaurant d’hôtes mais c’est risqué. Alors nous réfléchissons aussi à un projet urbain, dans une ville plus petite”, poursuit Antonia. Cette dernière est tombée folle amoureuse du Luberon voilà quatre ans, lorsqu’elle a visité le massif pour la première fois et avoue “ne penser qu’à ça” mais c’est “l’opportunité qui nous décidera, lâche-t-elle. Nous avons subi une forte pression pendant 3 ans, alors on espère rebondir en 2019-2020, on se laisse une bonne année pour trouver”.

Lacaille a été “confié” au duo Marc Ouvray et Xavier Baup. Le premier aura la responsabilité du poste salé, le second, en qualité d’ancien chef pâtissier au Petit-Nice, gérera les desserts. De formation classique, ayant exercé à Paris dans de vénérables maisons, Marc Ouvray et Xavier Baup “sont tombés sous le charme” de ce restaurant selon les propres termes d’Antonia Kloniecki. “Nous, nous ne voulions pas vendre, nous voulions transmettre et on cherchait des candidats sérieux et travailleurs. Ils ont du talent et sauront pérenniser l’affaire, la faire vivre et c’est important car on ne voulait pas confier notre bébé à n’importe qui”.

Le couple Kloniecki part avec un sentiment mêlé de pincement au coeur et de soulagement, content du parcours effectué : “Nous laissons Lacaille entre de bonnes mains, ce sont des gens honnêtes” dit-il. Le dernier service du chef Alexis aura lieu le 29 novembre 2018…

Lacaille, 42, rue des Trois Mages, 6e arr. ; résas au 09 86 33 20 33.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €