Magazine

Restaurant les Inséparables, il était une fois trois complices à Aix…

les inséparablesComplicité et passion partagée pour le métier : les Inséparables ouvrent leur restaurant à Aix-en-Provence. Premier service, samedi soir, 3 novembre avec un triumvirat de trentenaires qui vivent cette installation avec un rare enthousiasme. Aux commandes, Mathieu Jego, 35 ans, Christophe Bonanno, 33 ans et Mathias Hamard, 28 ans. “Nous avons voulu quitter le Val d’Oise en quête d’un nouveau cadre de vie”, avance Mathieu Jego. Ce dernier travaillait avec Christophe Bonanno dans un restaurant gastronomique : “Initialement, c’était une adresse aux propositions bistrotières et peu à peu, Christophe a sophistiqué la carte pour tendre vers une cuisine gastronomique”. Le parcours de Bonanno est classique : école hôtelière dans le Val d’Oise et formation en alternance dans un restaurant étoilé. Le parcours ensuite est éloquent : de l’Astrance au Laurent en passant par les Ambassadeurs au Crillon, Bonanno a fait ses Humanités sous les étoiles. “C’est parce qu’il avait des attaches familiales à Châteauneuf-le-Rouge que nous avons eu l’idée de venir ici” poursuit Mathieu Jégo.

Les deux autres compères, Mathias le francilien et Mathieu le normand, n’ont guère eu besoin de se faire prier. La visite de ce restaurant de grande notoriété à Aix a achevé de les convaincre de s’installer avenue de la Reine Astrid. “Tout le monde peut s’identifier à notre parcours et tout le personnel est membre à part entière de l’aventure”, avertit Mathieu Jego. A la carte, un damier de saint-jacques et betterave en carpaccio sur une crème acidulée-iodée, un ris de veau croustillant-foie gras de canard mi-cuit aux noisettes grillées et salsifis aux truffes, une ballotine de sole à la tapenade d’olive noires et poutargue râpée sur une fondue de poireaux-sauce vin jaune, un filet de bœuf poêlé sauce vin rouge-chou rouge aux marrons dans une pommes de terre fondante safranée…

Produits et circuits courts
“Nous revendiquons une cuisine de goûts et de produits de saison avec de beaux dressages, dit Jego. La carte changera tous les mois et demi et la formule déjeuner évoluera chaque semaine”. Pour mener à bien le travail et satisfaire ses exigences, l’équipe a commencé à prospecter ses fournisseurs, à l’instar de Bruno Cayron à Tourves dans le Var : “On est fan de cet agriculteur qui travaille avec la nature, chez lui pas de pesticides, pas de produits phytosanitaires, il répond à tous nos voeux de circuits courts”.

Avec 52 couverts en salle et à peine plus en terrasse, les Inséparables se partageront la tâche : quatre éléments en cuisine et trois en salle. Mathias, Mathieu et Christophe inaugureront leur restaurant vendredi 2 au soir. Passée la fête, passé le saint, les choses sérieuses commenceront le lendemain.

Les Inséparables, 4, avenue Reine Astrid, 13090 Aix-en-Provence ; infos au 04 42 27 90 32. Menu déjeuner 26 et 29 €. Carte 35-50 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

Le Vignoble Art Mas à Cannes Le domaine de l’Art Mas, sis à Visan dans le Vaucluse, sera le partenaire de deux soirées lors du festival de Cannes. A l’occasion de la présentation des films : “Zombi Child” de Bertrand Bonello (sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs) et “J’ai perdu mon corps” de Jérémy Clapin (sélection Semaine internationale de la critique), Xavier Combe fera déguster sa cuvée en trois couleurs “Il était une fois”. Quelque 200 bouteilles seront débouchées pour la circonstance.

Plan-de-Campagne/Cabriès.- Le marché agricole de vente directe nous donne rendez-vous dans le quartier du Plan-de-Campagne à Cabriès tous les lundis, mercredis et vendredis jusqu’au 7 octobre de 17h à 19h, face au Conforama (dernier rond-point en allant vers les Pennes-Mirabeau, dans l’enceinte de l’ancienne usine Fabemi). On y trouve des marchands sur environ quarante étals qui proposent fruits et légumes et produits de producteurs locaux. Le nombre d’exposants et les gammes présentées sont variables selon la saison.

Randonnées gastronomiques.- Des randonnées pédagogiques sont organisées comprenant des rencontres avec les producteurs et dégustations des produits locaux : taureau et riz de Camargue, huile d’olive de la vallée des Baux, miel des Alpilles, brousses du Rove, safran dans la Sainte-Baume, produits de la mer à Port-Saint-Louis-du-Rhône… Mercredi 22 mai : quel devenir pour les abeilles ? (à Fontvieille). Inscriptions ici.