Magazine

Restaurant les Inséparables, il était une fois trois complices à Aix…

les inséparablesComplicité et passion partagée pour le métier : les Inséparables ouvrent leur restaurant à Aix-en-Provence. Premier service, samedi soir, 3 novembre avec un triumvirat de trentenaires qui vivent cette installation avec un rare enthousiasme. Aux commandes, Mathieu Jego, 35 ans, Christophe Bonanno, 33 ans et Mathias Hamard, 28 ans. “Nous avons voulu quitter le Val d’Oise en quête d’un nouveau cadre de vie”, avance Mathieu Jego. Ce dernier travaillait avec Christophe Bonanno dans un restaurant gastronomique : “Initialement, c’était une adresse aux propositions bistrotières et peu à peu, Christophe a sophistiqué la carte pour tendre vers une cuisine gastronomique”. Le parcours de Bonanno est classique : école hôtelière dans le Val d’Oise et formation en alternance dans un restaurant étoilé. Le parcours ensuite est éloquent : de l’Astrance au Laurent en passant par les Ambassadeurs au Crillon, Bonanno a fait ses Humanités sous les étoiles. “C’est parce qu’il avait des attaches familiales à Châteauneuf-le-Rouge que nous avons eu l’idée de venir ici” poursuit Mathieu Jégo.

Les deux autres compères, Mathias le francilien et Mathieu le normand, n’ont guère eu besoin de se faire prier. La visite de ce restaurant de grande notoriété à Aix a achevé de les convaincre de s’installer avenue de la Reine Astrid. “Tout le monde peut s’identifier à notre parcours et tout le personnel est membre à part entière de l’aventure”, avertit Mathieu Jego. A la carte, un damier de saint-jacques et betterave en carpaccio sur une crème acidulée-iodée, un ris de veau croustillant-foie gras de canard mi-cuit aux noisettes grillées et salsifis aux truffes, une ballotine de sole à la tapenade d’olive noires et poutargue râpée sur une fondue de poireaux-sauce vin jaune, un filet de bœuf poêlé sauce vin rouge-chou rouge aux marrons dans une pommes de terre fondante safranée…

Produits et circuits courts
“Nous revendiquons une cuisine de goûts et de produits de saison avec de beaux dressages, dit Jego. La carte changera tous les mois et demi et la formule déjeuner évoluera chaque semaine”. Pour mener à bien le travail et satisfaire ses exigences, l’équipe a commencé à prospecter ses fournisseurs, à l’instar de Bruno Cayron à Tourves dans le Var : “On est fan de cet agriculteur qui travaille avec la nature, chez lui pas de pesticides, pas de produits phytosanitaires, il répond à tous nos voeux de circuits courts”.

Avec 52 couverts en salle et à peine plus en terrasse, les Inséparables se partageront la tâche : quatre éléments en cuisine et trois en salle. Mathias, Mathieu et Christophe inaugureront leur restaurant vendredi 2 au soir. Passée la fête, passé le saint, les choses sérieuses commenceront le lendemain.

Les Inséparables, 4, avenue Reine Astrid, 13090 Aix-en-Provence ; infos au 04 42 27 90 32. Menu déjeuner 26 et 29 €. Carte 35-50 €.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Solidarité

  Solidarité avec les trisomiques La  Marche des 21 est partie de Lyon dimanche 13 octobre dernier. Durant 21 jours, un groupe de familles et amis de l’association Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon parcourront la France pour aller à la rencontre d’autres associations et structures privées pour mettre en avant leurs initiatives à l’endroit des personnes porteuses d’un handicap et plus particulièrement d’une trisomie 21. Chaque étape est l’occasion de participer localement à un événement organisé par une association ou un établissement privé local. Ces événements ont pour point commun de promouvoir la rencontre entre le grand public et les handicapés mentaux. Tout au long de ce parcours, les membres de Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon rédigeront une liste de 21 propositions d’amélioration afin de les remettre au au gouvernement et députés. Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées recevra cette liste au terme de l’événement. Rendez-vous à Marseille à la salle des Lices (12, rue des Lices, 7e arr.) vendredi 18 octobre à 19 heures. C’est Lionel Guarnaccia du restaurant le Papillologue (225, bd Paul-Claudel, 10e arr.) qui offrira le buffet avec le soutien de généreux fournisseurs.

Abonnez-vous à notre newsletter