Art de vivre

Oups ! les lundis soir du Gaspard pour réchauffer l’hiver

Oups !

Les soirées Oups ! animeront les prochains mois du Gaspard, bar à cocktails de la place de la Corderie. Pensées pour être programmées le lundi soir, « un jour de la semaine particulièrement calme » estime son instigateur, ces nuitées puisent leur origine dans les fêtes que Gaspard a organisées l’été dernier. « Au plus ça va, au plus j’ai envie de moments de qualité avec du bon son, une good vibe, des cocktails et une proposition de petits plats satisfaisante, confesse Benjamin Colombani. Je me souviens de ce qu’on a fait cet été au château d’If, j’en avais les larmes aux yeux et j’ai vraiment envie de revivre ça ».

Ouverture du bal le lundi 15 novembre avec Numa Muller, le pote et voisin du restaurant Madame Jeanne. Le 6 décembre, on fêtera les 30 ans de Ben alors pour cette nuit anniversaire, il devrait y avoir du lourd ; le 13 décembre, place à Coquille restaurant de la place Thiatrs avec Julles et « son bon feeling » et Ferdinand de Alf ; le 20 décembre, pour le départ d’Enzo qui quitte l’équipe du Gaspard, Ben déménagera le bar au Montevideo pour profiter de l’exposition des photos d’Enzo et organiser une vente de ses tirages… « L’idée, c’est de faire vivre Gaspard en hiver comme on le fait en été », insiste Ben qui, plus que jamais, veut inviter « des potes, imaginer des collabs parce que c’est ce qui marche. On a tous les mêmes clients, on doit travailler main dans la main ».

De l’aveu même du mixologue, les « gens ont envie et besoin de se défouler et le cocktail propose une consommation facile, en baptisant le lundi soir Oups ! j’ai voulu interpeller les clients, qu’ils se disent : – Oups ! Il se passe quelque chose chez Gaspard' ». Autre ami de l’équipe du Gaspard, Eric Maillet, du restaurant Cédrat à la rue Breteuil, qui propose une offre food chaque soir, une parfaite illustration de l’esprit d’équipe qui anime Benjamin Colombani. « C’est l’avenir, il faut supprimer les frontières entre le solide et le liquide, on doit casser les codes ». Première soirée de cassage des codes, le 15 novembre.

Gaspard, 7, bd Notre-Dame, Marseille 6e arr. Infos soirées Oups ! au 06 88 23 86 66

 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux