Carnet de cave

Le rosé les Vilaines 2020 est arrivé, l’été peut commencer

les Vilaines 2020

La saison 5 est lancée ! Le rosé des Vilaines, millésime 2020 déferle sur Paris en attendant une arrivée en Provence, le 19 juin, concomitante avec la réouverture des terrasses. Ce “vin de filles que les garçons adorent” est né d’une amitié entre trois copines exerçant dans les métiers de la communication. Géraldine, Emmanuelle et Anne ont demandé à Gabriel Giusiano, vigneron du domaine de Pey Blanc, à Aix, de mettre en bouteille ce vin idéal, celui qu’elles rêvaient de consommer. La suite, on la connaît, c’est un succès qui se confirme d’année en année.

De la maison Plisson à la Grande Epicerie
“Le millésime 2020 est composé à 60% de grenache, 25% syrah et 15% de cinsault et les vignes sont cultivées selon les principes de l’agriculture  raisonnée consistant en des techniques prophylactiques portant sur des travaux mécaniques ou manuels”, explique le vigneron de Pey Blanc. “Lors de l’assemblage, la délicatesse du grenache nous a immédiatement séduites avec sa palette d’arômes délicats et subtils” avance Géraldine. “En finale, la longueur en bouche nous a définitivement conquises par sa persistance et l’évocation d’une terre de caractère” complète sa copine Emmanuelle. Des notes de dégustation très largement partagées ; à Paris, la cave de la Grande Epicerie (Bon Marché), les Caves de Bacchus, maison Plisson ou le café de Flore renouvellent leur confiance dans ce rosé provençal qui, cette année, a reçu une médaille d’or au concours international de Francfort, “une récompense d’autant plus importante pour nous que le jury est top niveau” précise Emmanuelle.

Une bonne nouvelle chasse l’autre ; pour l’été 2021, les Vilaines ont demandé à François Martinez, glacier à Montreuil, de créer une glace au rosé. Réputé pour ses parfums originaux, l’artisan a travaillé trois semaines durant pour fixer la recette d’un spécialité façon sorbet très turbiné offrant une texture proche de celle des glaces à l’italienne. Ce rosé, 100 % vegan est garanti sans émulsifiants, à base d’ingrédients exclusivement végétaux. “Cette glace garde les saveurs fidèles d’un rosé, à 30% de sucre titrant à 6 degrés” avancent les Vilaines qui ne ratent jamais l’occasion d’une dégustation. Côté desserts, les fraises, autre symbole de l’été par excellence, s’imposent en fraisier ou en salade. Quant au vin, il sera l’ami des petits farcis provençaux, des côtelettes d’agneau grillées aux herbes, d’un tian de légumes, de charcuteries et des pique-nique. Les Vilanes est arrivé, l’été peut commencer.

Rosé les Vilaines 2020, 75 cl, prix de vente public : 12 € HT. A Paris, le café de Flore, le Castiglione (235, rue Saint-Honoré), Grande Epicerie du bon Marché, le Repaire de Bacchus, maison Plisson, Paris Divin (185, rue du Faubourg Saint-Honoré), etc. En Provence, le Relais de la Magdeleine à Gémenos, le château de La Pioline par Pierre Reboul. A Marseille Epicerie Maison Gourmande, les Canons de Vauban, le Bar des Amis, le Rowing club ; à Aix, Oenodépôt, Monsieur Chou ;  à Arles, hôtel les Cabanettes, guinguette Kayak Vert, etc.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura donc lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront préalablement au repas les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Pour des questions d'organisation, inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter