Magazine

Des infos, des news et de l'actu !

Côtes de Provence, les vignerons ont le sourire
Le rosé des côtes de Provence se porte à merveille ; concernant le millésime 2015 les vignerons de l’appellation (qui couvre les bouches-du-Rhône, le Var et un village des Alpes maritimes) ont produit 864 500 hectolitres soit l’équivalent de 115 millions de bouteilles de vin rosé. L’an dernier, les exportations de vin de Provence a atteint les 31 millions de bouteilles ! En tête du podium des pays destinataires des exportations Vins de Provence : les USA qui ont importé 11 millions de cols, viennent ensuite en 2e et 3e place au coude à coude, la Belgique et le Royaume uni 3 millions de bouteilles. En 10 ans, l’exportation des Vins de Provence a bondi de +287% (2015 : 31 millions de bouteilles contre 8 millions de bouteilles en 2005) dont une grande majorité de vins rosés. En 2005, le prix moyen d’une bouteille s’élevait à 1,98 €, il est désormais de 4,20 € la bouteille (source CIVP).

collage brevesLe Bongo, une page se tourne
Le restaurant, ouvert le 25 juin 2014 par Tania et François, change de propriétaire. Clap de fin aux environs de la fin avril/mi-mai selon certaines indiscrétions que les deux intéressés n’ont pas souhaité commenter.

Le Petit-Futé souffle ses 40 bougies
1976-2016, quarante années d’aventures pour ce guide fondé par un duo d’étudiants Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette. Ce vendredi matin au Marriott Vélodrome a été présentée l’édition Marseille du guide 2016. Sous la houlette de la séduisante Johanna Manca, le guide promet pêle-mêle adresses insolites, bars à vin, bistrots, restos, cabarets, hôtels, lieux culturels, galeries d’art et galeries marchandes. Un vade mecum à picorer au gré de ses humeurs ou envies dans sa version papier ou numérique.
Le Petit Futé Marseille 2016, 410 pages, 6,95 € et sur www.petitfute.com

Pour les fanas de potager
Vous vous souvenez de Blaise Leclerc ? On vous a déjà parlé ici même il y a peu de ce docteur en agronomie et jardinier depuis plus de 30 ans. Expert à l’Institut technique de l’agriculture biologique et spécialiste des relations entre agriculture et environnement, il vit à Cucuron dans le Vaucluse. Voici qu’il vient de publier un ouvrage sur le thème du potager : “Je prépare mon potager d’hiver”. L’idée ? Semer au bon moment pour récolter jusqu’à Pâques ! “Le potager d’hiver présente de nombreux avantages : récolte de légumes frais même à la mauvaise saison, lutte contre les ravageurs facilitée, arrosage quasi-nul, complément des légumes d’été, exercice physique… Pour cela, il suffit d’anticiper et de s’organiser” explique-t-il. Le potager d’hiver se prépare dès le printemps et demande de respecter les successions de légumes et le calendrier des semis ou plantations.
“Je prépare mon potager d’hiver”, 120 pages, 14 €, collection Facile & bio, Terre vivante Ed. ; en librairies, jardineries, magasins bio.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre