Magazine

Des infos, des news et de l'actu !

Côtes de Provence, les vignerons ont le sourire
Le rosé des côtes de Provence se porte à merveille ; concernant le millésime 2015 les vignerons de l’appellation (qui couvre les bouches-du-Rhône, le Var et un village des Alpes maritimes) ont produit 864 500 hectolitres soit l’équivalent de 115 millions de bouteilles de vin rosé. L’an dernier, les exportations de vin de Provence a atteint les 31 millions de bouteilles ! En tête du podium des pays destinataires des exportations Vins de Provence : les USA qui ont importé 11 millions de cols, viennent ensuite en 2e et 3e place au coude à coude, la Belgique et le Royaume uni 3 millions de bouteilles. En 10 ans, l’exportation des Vins de Provence a bondi de +287% (2015 : 31 millions de bouteilles contre 8 millions de bouteilles en 2005) dont une grande majorité de vins rosés. En 2005, le prix moyen d’une bouteille s’élevait à 1,98 €, il est désormais de 4,20 € la bouteille (source CIVP).

collage brevesLe Bongo, une page se tourne
Le restaurant, ouvert le 25 juin 2014 par Tania et François, change de propriétaire. Clap de fin aux environs de la fin avril/mi-mai selon certaines indiscrétions que les deux intéressés n’ont pas souhaité commenter.

Le Petit-Futé souffle ses 40 bougies
1976-2016, quarante années d’aventures pour ce guide fondé par un duo d’étudiants Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette. Ce vendredi matin au Marriott Vélodrome a été présentée l’édition Marseille du guide 2016. Sous la houlette de la séduisante Johanna Manca, le guide promet pêle-mêle adresses insolites, bars à vin, bistrots, restos, cabarets, hôtels, lieux culturels, galeries d’art et galeries marchandes. Un vade mecum à picorer au gré de ses humeurs ou envies dans sa version papier ou numérique.
Le Petit Futé Marseille 2016, 410 pages, 6,95 € et sur www.petitfute.com

Pour les fanas de potager
Vous vous souvenez de Blaise Leclerc ? On vous a déjà parlé ici même il y a peu de ce docteur en agronomie et jardinier depuis plus de 30 ans. Expert à l’Institut technique de l’agriculture biologique et spécialiste des relations entre agriculture et environnement, il vit à Cucuron dans le Vaucluse. Voici qu’il vient de publier un ouvrage sur le thème du potager : “Je prépare mon potager d’hiver”. L’idée ? Semer au bon moment pour récolter jusqu’à Pâques ! “Le potager d’hiver présente de nombreux avantages : récolte de légumes frais même à la mauvaise saison, lutte contre les ravageurs facilitée, arrosage quasi-nul, complément des légumes d’été, exercice physique… Pour cela, il suffit d’anticiper et de s’organiser” explique-t-il. Le potager d’hiver se prépare dès le printemps et demande de respecter les successions de légumes et le calendrier des semis ou plantations.
“Je prépare mon potager d’hiver”, 120 pages, 14 €, collection Facile & bio, Terre vivante Ed. ; en librairies, jardineries, magasins bio.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter