Magazine

Rouge, bleue ou noire, chacun sa prune

Dès la fin du mois de mai dans certaines régions, vers la mi-juin pour d’autres, les consommateurs trouveront dans les rayons de fruits et légumes un nouveau produit de saison : la prune. Ce fruit à noyau, dont la couleur va du jaune clair au violet foncé en fonction des espèces, annonce les beaux jours. Chaque ménage français en a acheté 1 kilo en 2005, selon le bilan de l’Interprofession des Fruits et Légumes.
Sucrée, la prune contient en moyenne 52 kcalories pour 100g, la quantité de calories augmentant avec le taux de sucre présent dans le fruit. Pour les variétés les plus sucrées, notamment les Reines-Claudes, elles peuvent atteindre 70 kcalories. En plus des Reines-Claudes, il existe de nombreuses autres variétés telles que la Golden Japan, la mirabelle ou encore les prunes noires, bleues ou rouges.
D’un point du vue diététique, la prune favorise le transit intestinal grâce à l’action de ses fibres, présentes à un taux supérieur à 2%. Une fois séchées, les prunes devenues pruneaux sont d’ailleurs recommandées pour les personnes dont le transit est un peu lent. De même, sa forte contenance en eau (82,5%) lui confère des vertus diurétiques.
La présence de nombreuses vitamines est également une particularité appréciable des prunes. Ce fruit compte ainsi 3 mg de vitamine C pour 100g, renforcée par des pigments anthocyaniques notamment présents dans les prunes les plus foncées selon l’Agence pour la Recherche et l’Information sur les Fruits et Légumes frais (Aprifel). Ces pigments permettraient de lutter contre le vieillissement des cellules. Les prunes présentent également des vitamines B, de la provitamine A et enfin des vitamines E.
Pour déguster les prunes les plus goûteuses, il faut choisir des fruits brillants, dont la peau est sur le point de se craqueler. La chair doit être très juteuse, parfumée et bien sucrée au goût.
En 2005, la France a produit 214 000 tonnes de prunes récoltées selon le ministère de l’Agriculture. Quant aux prix appliqués en moyenne, il faut compter environ 2 euros le kilo pour des prunes Golden Japan, 4 euros le kilo pour les mirabelles et 2,50 euros pour les prunes rouges-bleues-noires.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.