Art de vivre

Royal Docks café, l’art et la manière de manger dans un magasin stylé

Royal Docks caféCe n’est pas un restaurant, encore moins un snack. Le Royal Docks café est un “corner food” qui a tout naturellement pris sa place dans la boutique de vêtements The Royal Racer aux Docks. Sur cintres et étagères, les tee-shirts, sweats, pantalons Deux Ex Machina, l’Egoïste ou Barbour ont tout naturellement trouvé leur place. On déjeune, dans un décor de piliers d’acier, poutres IPN à gros boulons et voûtes de briques, tout en zieutant avec envie les collections d’Ocean Surplus que Cyrille Vrain a eu la bonne idée d’installer à Marseille.

Royal Docks caféDerrière le comptoir, Patrick Serrano (Salut, un café) et Jérémy Depieds (ex-Marché Saint-Victor) qui ont trouvé dans ce style très citadin, l’écrin parfait de leurs propositions renouvelées chaque jour. L’idée : proposer des bocaux à savourer sur place ou à emporter pour chauffer au micro-ondes au bureau. Un système de consigne permet de ramener ses bocaux et d’éviter l’usage d’un plastique de plus en plus malvenu. Chaque jour, 4 bocaux (détox, poke, plat du jour et végé) voisinent avec les quiches lorraines, un royal croq’ (tranches de pain de campagne au levain-jambon à la truffe, béchamel et comté), une tarte du jour et un effilo’cheese. Côté desserts, les classiques mousses au chocolat et salade de fruits, côtoient quelques recettes de cookies très bienvenus pour accompagner les expressos de Patrick Serrano qu’on est prié de ne pas sucrer…

Royal Docks caféLa clientèle des bureaux voisins a déjà pris ses habitudes ; aujourd’hui, le riz créole-aiguillettes à la crème et le détox lentilles-gingembre-oignons, pignons ciboulette et mesclun cartonnent. Les recettes, imaginées par Patrick Vella (du restaurant le Couteau, rue Sainte) s’accordent à merveille avec les quelques vins qui sont proposés en 75cl ou au verre. Le Secret des Amants, une syrah 100% en vin de France, en inspirera plus d’un à l’heure de la sieste… au bureau.

Le Royal Docks café chez The Royal Racer, les Docks village (place de la Joliette), Marseille 2e arr. Infos au 04 91 91 94 03. Déjeuner aux environs de 15 €.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter