Mes recettes

Salade de pâtes fraîches et de coquillages

salade de pâtes fraîches

Préparation : 35 min / Cuisson : 15 min

Votre marché pour 4 personnes : 250 g de pâtes fraîches ; 200 g de bigorneaux ; 500 g de moules et 500 g de coques ; 2 tomates ; 8 feuilles de basilic.
Pour la vinaigrette : 2 cuil. à soupe de moutarde ; 2 cuil. à soupe de vinaigre de xérès ; 2 cuil. à soupe d’huile d’olive ; 6 cuil. à soupe de crème liquide ; sel et poivre du moulin.

On y va : porter à ébullition une casserole d’eau bouillante salée, y plonger les pâtes. Pendant ce temps, déposer les bigorneaux dans une casserole d’eau froide salée et bien poivrée, porter à ébullition et retirer aussitôt. Les laisser refroidir dans le bouillon. Déposer les moules et les coques dans une casserole à couvert, poivrer et cuire jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent, réserver le jus de cuisson et décortiquer. Une fois les pâtes cuites, les rafraîchir, les égoutter et les réserver sur un linge propre. Monder les tomates, les évider et les couper en dés.
Pour la vinaigrette : dans un bol, déposer et mélanger la moutarde, le vinaigre, le sel, le poivre et l’huile, puis ajouter la crème liquide. Passer 2 cuil. à soupe du jus de cuisson des coques et des moules à la passoire fine et ajouter ce jus à la vinaigrette, fouetter. Dans un saladier, mélanger les pâtes et les coquillages, puis arroser de vinaigrette, décorer avec les dés de tomates et les feuilles de basilic ciselées. Servir la salade de pâtes fraîches avec un vin blanc de Cassis.

Bonus : les pâtes fraîches aux anchois, c’est une star méditerranéenne.

Photo : F. Hamel

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter