Mes recettes

Salsifis et crevettes avec un cabillaud rôti sauce au beurre

salsifisPréparation : 20 min / Cuisson : 40 min

Votre marché pour 4 personnes : 1 botte de salsifis ; 25 cl de lait ; 100 g de bouquets crus ; 30 g de beurre ; 1 brindille de thym ; 4 pavés de cabillaud avec peau (de 140 g chacun) ; 2 cuil. à soupe d’huile d’olive ; gros sel, sel et poivre du moulin.
Pour le fumet de crevettes : 2 échalotes ; 2 gousses d’ail ; 2 cuillères à soupe d’huile d’olive ; les têtes des bouquets ; 1 bouquet garni ; 1 pincée de piment d’Espelette ; 50 cl de bouillon de volaille (ou de légumes) ; 80 grammes de crème épaisse (à 30% de matières grasses) et 40 grammes de beurre.

On y va : peler, laver et tailler les salsifis en tronçons. Les plonger dans 75 cl d’eau et le lait réunis, saler au gros sel et cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Les égoutter et les mettre de côté. Déposer les crevettes dans une casserole d’eau salée au gros sel. Porter à ébullition, les retirer dès l’apparition des bouillons. Les décortiquer (garder les têtes).

Pour le fumet de crevettes : éplucher, laver et émincer les échalotes. Laver l’ail en chemise. Faire chauffer l’huile, y faire revenir les échalotes, les têtes des bouquets, l’ail en chemise et le bouquet garni. Assaisonner de piment d’Espelette. Cuire 2 minutes à feu vif et verser le bouillon et ajouter la crème. Laisser cuire 20 minutes à feu moyen. Mixer et filtrer.

Au dernier moment, monter la sauce au beurre. Préchauffer le four à 180 °C (thermostat 6). Dans une poêle, faire chauffer le beurre en veillant à ce qu’il ne noircisse pas et y faire sauter les salsifis. Ajouter le thym. Assaisonner. Saisir les pavés de cabillaud (côté peau en premier) à l’huile d’olive. Poursuivre la cuisson 3 à 5 minutes au four. Déguster l’ensemble bien chaud !

Photo F. Hamel

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).