Art de vivre

Saveurs et Lumière de Provence : l’expo immersive à la gloire du terroir

Saveurs et Lumière de ProvenceDerrière la grande tour “La Marseillaise”, dans le nouveau quartier Euroméditerranée encore et toujours en construction, une allée d’oliviers tranche avec la modernité des bâtiments environnants : elle nous montre le chemin vers l’entrée des Archives départementales. Marseille Provence Gastronomie 2019 nous y invite pour un voyage contemplatif à la découverte des terroirs de Provence, présenté “en immersion” dans une salle d’expositions à l’aide d’un ensemble de vidéo-projecteurs.
Les scènes de Saveurs et Lumière de Provence nous sont montrées à la façon des peintres impressionnistes, “sur le motif”: on observe des hommes qui oeuvrent dans les paysages ou des scènes de la vie quotidiennes liées aux plaisirs de la table. De tableau en tableau, le visiteur navigue doucement, de la rade de Marseille aux cuisines d’un grand restaurant pour y admirer le dressage minutieux d’un plat, du petit cabanon pour un repas partagé à une promenade en compagnie des “Bergers poètes qui arpentent chaque jour les collines rocailleuses”.

L’ensemble de l’exposition invite à contempler la Provence, sa gastronomie et ses belles nuances de couleurs : du vert argenté des feuilles d’oliviers battues par le vent au bleu de la Méditerranée et ses milles reflets, du jaune doré des bouteilles d’huile d’olive au coeur d’un marché provençal… Même si l’expérience est moins impressionnante qu’aux Carrières de Lumières (anciennes carrières des Baux-de-Provence, où de célèbres oeuvres d’art sont projetées et prennent vie dans un décor grandiose de plus de 7 000 m²), la magie opère quand même et le public est heureux de ces quelques minutes de contemplation offertes en mode de rerum natura. Si on recherche du contenu plus classique et pédagogique, on ne manquera pas, en marge de cette scénographie, d’aller visionner les portraits croisés des “Gastronautes” : cuisiniers et producteurs, qui nous racontent leur rapport à la gastronomie et au terroir de Provence.

François Devilliers / Ph. F.D.

Exposition Saveurs et Lumière de Provence, aux Archives et Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, 18, rue Mirès, Marseille 3e arr. Jusqu’au 2 novembre, de 9h à 18h, fermé le dimanche, entrée gratuite. Infos au 04 13 31 82 18.
Petite dégustation tous les vendredis et les samedis après-midi sur réservation (peppps@departement13.fr),
nocturne “Sur la vague” le 29 août à partir de 17h : conférence et soirée sur la thématique de la gastronomie marine

cycle de conférences sur le vin le 21 septembre de 11h à 18h
dîner “dans le noir” de Pierre Reboul (chef du château de la Pioline) le 29 novembre à 19h .

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.