Art de vivre

Saveurs et Lumière de Provence : l’expo immersive à la gloire du terroir

Saveurs et Lumière de ProvenceDerrière la grande tour “La Marseillaise”, dans le nouveau quartier Euroméditerranée encore et toujours en construction, une allée d’oliviers tranche avec la modernité des bâtiments environnants : elle nous montre le chemin vers l’entrée des Archives départementales. Marseille Provence Gastronomie 2019 nous y invite pour un voyage contemplatif à la découverte des terroirs de Provence, présenté « en immersion » dans une salle d’expositions à l’aide d’un ensemble de vidéo-projecteurs.
Les scènes de Saveurs et Lumière de Provence nous sont montrées à la façon des peintres impressionnistes, « sur le motif »: on observe des hommes qui oeuvrent dans les paysages ou des scènes de la vie quotidiennes liées aux plaisirs de la table. De tableau en tableau, le visiteur navigue doucement, de la rade de Marseille aux cuisines d’un grand restaurant pour y admirer le dressage minutieux d’un plat, du petit cabanon pour un repas partagé à une promenade en compagnie des “Bergers poètes qui arpentent chaque jour les collines rocailleuses”.

L’ensemble de l’exposition invite à contempler la Provence, sa gastronomie et ses belles nuances de couleurs : du vert argenté des feuilles d’oliviers battues par le vent au bleu de la Méditerranée et ses milles reflets, du jaune doré des bouteilles d’huile d’olive au coeur d’un marché provençal… Même si l’expérience est moins impressionnante qu’aux Carrières de Lumières (anciennes carrières des Baux-de-Provence, où de célèbres oeuvres d’art sont projetées et prennent vie dans un décor grandiose de plus de 7 000 m²), la magie opère quand même et le public est heureux de ces quelques minutes de contemplation offertes en mode de rerum natura. Si on recherche du contenu plus classique et pédagogique, on ne manquera pas, en marge de cette scénographie, d’aller visionner les portraits croisés des “Gastronautes” : cuisiniers et producteurs, qui nous racontent leur rapport à la gastronomie et au terroir de Provence.

François Devilliers / Ph. F.D.

Exposition Saveurs et Lumière de Provence, aux Archives et Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, 18, rue Mirès, Marseille 3e arr. Jusqu’au 2 novembre, de 9h à 18h, fermé le dimanche, entrée gratuite. Infos au 04 13 31 82 18.
Petite dégustation tous les vendredis et les samedis après-midi sur réservation (peppps@departement13.fr),
nocturne « Sur la vague » le 29 août à partir de 17h : conférence et soirée sur la thématique de la gastronomie marine

cycle de conférences sur le vin le 21 septembre de 11h à 18h
dîner “dans le noir” de Pierre Reboul (chef du château de la Pioline) le 29 novembre à 19h .

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux