Art de vivre

La saucisse est au top de la tendance cet été

saucisseOui, la saucisse est à la mode. Tant pis si cette affirmation vous fait sourire, elle est pourtant le fruit d’une très sérieuse enquête menée par le CETAPGP, le Centre d’étude des tendances alimentaires en Provence du Grand Pastis. Plusieurs mois durant, une dizaine de chercheurs (ethnologues, sociologues, gourmets et statisticiens dépêchés par l’Insee) ont étudié la question et sont unanimes : la saucisse a la cote cet été. Entre autres témoins à la probité indiscutable : Laëtitia Visse, chef du restaurant l’Inclassable (place Sadi-Carnot, 2e arr.), qui consacre un jour de la semaine, le mardi, au cochon, saucisses et saucissons et accueille des foules hystériques en manque de charcutailles. Autre éminente personnalité : Mayalen Zubillaga qui vient de publier un fascicule très sérieux sur le thème : « la saucisse maison – 10 façons de la préparer ». Pour insister sur le caractère sérieux de cette jeune femme à la plume aussi élégante que le goût est affirmé, citons cette anecdote où, invitée de France Bleu Provence, la jeune écrivain a prétendu à l’animateur que le père de ses enfants lui avait offert un poussoir à saucisses pour la naissance de sa fille. Voilà qui en dit long sur l’esprit de Mayalen Zubillaga et son humour si délicieux.
Rappelons également que notre chère Provence est la mère patrie des fameuses Epices Rabelais, un mélange secret d’herbes et aromates dont la composition date de 1880. Les Epices Rabelais, c’est le secret bien gardé de tous ceux et celles qui savent cuisiner, un mélange que l’on ajoute à un peu tout et qui fait des miracles, surtout dans les recettes de saucisses… Alors, faites griller les saucisses cet été et dispensez ces quelques anecdotes à vos proches admiratifs. Cet été sera le vôtre et celui des saucisses.

« La saucisse maison – 10 façons de la préparer », Maylaen Zubillaga, l’Epure éd., tarif : 8 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux