Art de vivre

La saucisse est au top de la tendance cet été

saucisseOui, la saucisse est à la mode. Tant pis si cette affirmation vous fait sourire, elle est pourtant le fruit d’une très sérieuse enquête menée par le CETAPGP, le Centre d’étude des tendances alimentaires en Provence du Grand Pastis. Plusieurs mois durant, une dizaine de chercheurs (ethnologues, sociologues, gourmets et statisticiens dépêchés par l’Insee) ont étudié la question et sont unanimes : la saucisse a la cote cet été. Entre autres témoins à la probité indiscutable : Laëtitia Visse, chef du restaurant l’Inclassable (place Sadi-Carnot, 2e arr.), qui consacre un jour de la semaine, le mardi, au cochon, saucisses et saucissons et accueille des foules hystériques en manque de charcutailles. Autre éminente personnalité : Mayalen Zubillaga qui vient de publier un fascicule très sérieux sur le thème : “la saucisse maison – 10 façons de la préparer”. Pour insister sur le caractère sérieux de cette jeune femme à la plume aussi élégante que le goût est affirmé, citons cette anecdote où, invitée de France Bleu Provence, la jeune écrivain a prétendu à l’animateur que le père de ses enfants lui avait offert un poussoir à saucisses pour la naissance de sa fille. Voilà qui en dit long sur l’esprit de Mayalen Zubillaga et son humour si délicieux.
Rappelons également que notre chère Provence est la mère patrie des fameuses Epices Rabelais, un mélange secret d’herbes et aromates dont la composition date de 1880. Les Epices Rabelais, c’est le secret bien gardé de tous ceux et celles qui savent cuisiner, un mélange que l’on ajoute à un peu tout et qui fait des miracles, surtout dans les recettes de saucisses… Alors, faites griller les saucisses cet été et dispensez ces quelques anecdotes à vos proches admiratifs. Cet été sera le vôtre et celui des saucisses.

“La saucisse maison – 10 façons de la préparer”, Maylaen Zubillaga, l’Epure éd., tarif : 8 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter