Carnet de cave

Le rugbyman Sébastien Chabal fait désormais vigne commune avec le Cellier des Chartreux de Pujaut

Sébastien Chabal se lance dans la viticulture ! Celui que les journalistes anglais surnommaient the French Beast (“la brute française”) vient de prouver sa sensibilité et son amour pour les valeurs terriennes en s’associant au Cellier des Chartreux, à Pujaut dans le Gard. Retour sur une aventure humaine et forcément touchante : Chabal, qui vient souvent dans la région, a noué des liens avec le rugby-club des Angles, jusqu’à y jouer parfois. Lors d’un repas, Tony, un ami commun, lance à Christophe Novara, le dirigeant de la cave coopérative : “Franchement, je suis sûr que vous pourriez faire quelque chose de top avec Sébastien”. L’idée est lancée, le rendez-vous est pris avec une amitié qui se nourrit de rugby et s’abreuve de vin.
Aux premières réunions succèdent les premières dégustations et effectivement, l’étincelle jaillit : Chabal et Chartreux vont vinifier ensemble. Dès le départ, l’objectif est clair : “Les vins issus de la collaboration entre le Cellier des chartreux et Sébastien Chabal seront le fruit d’un travail collectif où chacun apportera son histoire personnelle, sa sensibilité et son savoir-faire” raconte-t-on à la cave coopérative. L’ambition de produire des vins singuliers se retrouve aujourd’hui avec trois cuvées en trois couleurs qui racontent cette aventure, des vendanges aux assemblages, de la fabrication des étiquettes à la mise en bouteilles. Et il se raconte même que l’international de rugby se serait porté acquéreur d’un hectare de vigne. L’aventure ne fait que commencer.

Le caveau du Cellier des Chartreux, départementale 6580, 30131 Pujaut. Infos au 04 90 26 30 77.

Notes de dégustation

Avec l’Art et la manière
Côtes-du-Rhône villages Saint-Gervais

Fruit d’un assemblage grenache noir, syrah, carignan et mourvèdre, ce vin à la robe dense et profonde offre quelques reflets rubis à la lumière. Son nez complexe aux arômes d’pices, de petits fruits rouges et de violette en fait le compagnon idéal d’une côte de boeuf à la braise. La bouche se distingue par un subtil équilibre entre fraîcheur et une belle longueur. A servir à 15°C.

Je résiste à tout sauf à la tentation
Côtes-du-Rhône

L’assemblage de la roussanne, du viognier et du grenache blanc nous offre un vin blanc à boire frais, à 10-12°C. Sa robe couleur paille clair et son nez typique des blancs des côtes-du-Rhône laissent deviner des arômes d’abricot, de fruits frais et de fleurs d’acacia. La bouche ample et fraîche accompagnera au mieux une volaille aux fruits secs.

Une petite cuvée au poil !
Vin de France

Il ne manquait que le petit rosé à base de grenache pour clore le bal ! Ce vin à la robe claire, rose très pâle fera un carton l’été prochain. Le nez se distingue par ses notes intenses de pamplemousse et fruit de la passion. La bouche est éclatante, marquée par une belle tension en finale et un gras qui en feront l’hôte idéal des apéritifs, servi à 8-10°C.

 Photos Serge Chapuis

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter