En direct du marché

Sequencia, la nouvelle révolution de la Chocolaterie de l'Opéra

chocolaterie de l'opera le Grand PastisOn pensait tout connaître des saveurs du cacao jusqu’à la semaine dernière. En présentant sa toute nouvelle gamme Sequencia, la chocolaterie de l’Opéra à Châteaurenard vient de frapper un grand coup. “Nous avons créé un nouveau procédé de torréfaction révolutionnaire qui révèle toute la richesse aromatique de la fève de cacao” ont annoncé, devant un impressionnant parterre de chocolatiers, pâtissiers, confiseurs et restaurateurs, les dirigeants de la Chocolaterie de l’Opéra. Pour mettre en oeuvre ce nouveau procédé de torréfaction séquentielle, Olivier et Nicolas de Loisy, père et fils, ont doté leur usine d’un outil de production ultra moderne adapté à leurs recherches : “Nous avons étudié pendant plus de 5 ans, les phénomènes se produisant lors de la torréfaction, explique Olivier de Loisy. Nous avons découvert qu’en créant des cycles de torréfaction, nous révélions des arômes jusqu’ici occultés par la torréfaction des fèves de cacao”.

Méthode déposée et protégée 

En résumé, torréfié selon cette méthode dont le processus a été déposé et protégé, le chocolat révèle des parfums très différents de ce que nous avons l’habitude de consommer. Dans le droit fil de cette découverte, la Chocolaterie de l’Opéra vient de mettre sur le marché une gamme baptisée Sequencia composée de deux chocolats :

  • Le Altapaz est un Guatemala à 73% aux notes fortes de cacao très appuyées. Le “fondant beurré” de ce chocolat noir peu sucré laisse place à une note astringente en finale. Ce chocolat velouté, rond et chaleureux, laisse deviner une pointe acide virant sur l’agrume ; remarquable.
  • Le Vibrato, est le fruit d’un assemblage de fèves provenant de Madagascar et du Guatemala. Son nez racé est celui d’un chocolat plus rustique ; ses tanins ont été travaillés et polis. Soyeux en bouche il laisse apparaître des notes fruitées par rétro-olfaction. Lui aussi, il jouit d’une surprenante longueur en bouche.

Ces nouveaux chocolats sont désormais proposés à la vente auprès des professionnels de la chocolaterie-pâtisserie. Les plus curieux pourront se rendre chez le chocolatier Frédéric Hawecker (à Châteaurenard) pour le découvrir décliné en bonbons, gâteaux et tablettes.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter