En direct du marché

Ils sont givrés, ils sont glaciers, la Fabrique Givrée a débarqué

team givree Saint RemyÇa bouge à Saint-Rémy-de-Provence ! Après Lyon, Aubenas et Uzès dans le Gard, l’équipe de la Fabrique Givrée part à l’assaut de la Provence en inaugurant ce vendredi 8 juillet son quatrième point de vente dans la cité de Nostradamus.  Un emplacement inratable, au carrefour du marché, du musée des Alpilles et du musée Estrine et son centre consacré à Van Gogh. Les créations de Jérémie Runel, en provenance du laboratoire de Tournon-sur-Rhône, sont à consommer sur place, ou à emporter. La Fabrique Givrée, ce sont trois copains d’enfance fous de gastronomie, déterminés à transmettre dans des compositions gourmandes, l’amour des meilleurs terroirs et de leur région d’origine, l’Ardèche. Résultat : des crèmes glacées et sorbets dans l’air du temps, joyeux et savoureux, déclinés en dessert à l’assiettes, cornets ardéchois à emporter, gâteaux marteau, pots barjots, milkshakes toqués et Mister dynamite.
Chez les Givrés tout est fait maison : glaces, croustillants, biscuits, pâtisseries, même les cornets réalisés avec des ingrédients 100% ardéchois. Après 15 années passées dans des maisons de renom (Fauchon, le Bristol, Valrhona), Jérémie Runel a décidé de rejoindre ses potes en 2012 à la recherche de la glace ultime, mettant sa maîtrise des goûts et des textures au service de son imagination débridée et de son amour pour le partage.
Le résultat ? Des ingrédients d’excellence, un chef sans limite, une équipe très cool… la Fabrique Givrée met tout en œuvre pour nous épater et nous rendre addicts. Succomberez-vous ?

La Fabrique Givrée, 48, rue Carnot à Saint-Rémy-de-Provence.

 

 

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.