En direct du marché

Ils sont givrés, ils sont glaciers, la Fabrique Givrée a débarqué

team givree Saint RemyÇa bouge à Saint-Rémy-de-Provence ! Après Lyon, Aubenas et Uzès dans le Gard, l’équipe de la Fabrique Givrée part à l’assaut de la Provence en inaugurant ce vendredi 8 juillet son quatrième point de vente dans la cité de Nostradamus.  Un emplacement inratable, au carrefour du marché, du musée des Alpilles et du musée Estrine et son centre consacré à Van Gogh. Les créations de Jérémie Runel, en provenance du laboratoire de Tournon-sur-Rhône, sont à consommer sur place, ou à emporter. La Fabrique Givrée, ce sont trois copains d’enfance fous de gastronomie, déterminés à transmettre dans des compositions gourmandes, l’amour des meilleurs terroirs et de leur région d’origine, l’Ardèche. Résultat : des crèmes glacées et sorbets dans l’air du temps, joyeux et savoureux, déclinés en dessert à l’assiettes, cornets ardéchois à emporter, gâteaux marteau, pots barjots, milkshakes toqués et Mister dynamite.
Chez les Givrés tout est fait maison : glaces, croustillants, biscuits, pâtisseries, même les cornets réalisés avec des ingrédients 100% ardéchois. Après 15 années passées dans des maisons de renom (Fauchon, le Bristol, Valrhona), Jérémie Runel a décidé de rejoindre ses potes en 2012 à la recherche de la glace ultime, mettant sa maîtrise des goûts et des textures au service de son imagination débridée et de son amour pour le partage.
Le résultat ? Des ingrédients d’excellence, un chef sans limite, une équipe très cool… la Fabrique Givrée met tout en œuvre pour nous épater et nous rendre addicts. Succomberez-vous ?

La Fabrique Givrée, 48, rue Carnot à Saint-Rémy-de-Provence.

 

 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.