Art de vivre

Vendanges, chocolat et bientôt Noël en Provence

vendangesCôtes-du-Rhône, les vignerons ont le sourire
 Les vendanges se sont achevées, c’est l’heure d’un premier bilan pour les vignerons de la vallée du Rhône. Après un été très sec, les pluies salutaires du mois de septembre ont permis de récolter des raisins plus frais. Le mistral et les températures fraîches ont aidé à vendanger dans d’excellentes conditions. L’état sanitaire est resté excellent. “Cette année, nous avons eu un grand confort de vendanges et nous avons rentré des raisins superbes” reconnaît Denis Alary, co-président de l’appellation Cairanne. Marie-Thérèze Combe, co-présidente de l’appellation Vacqueyras, ajoute : “Les raisins ont dans leur ensemble, des peaux épaisses, une pulpe fruitée, et des pépins craquants. Les baies sont petites mais nombreuses et très concentrées. Les vinifications s’annoncent passionnantes !”. La particularité de ce millésime 2016 réside dans le fait que maturation et concentration se sont opérées conjointement, ce qui offre de belles acidités. Des acidités préservées par le phénomène de concentration qui confère à ces vins un important potentiel de garde. Grenache et syrah sont superbes, les cépages tardifs comme le mourvèdre ou le carignan, très concentrés. En termes de volumes, le vignoble rhodanien devrait connaître une récolte 2016 légèrement supérieure à 2015, toujours dans la moyenne des quinze dernières années.

Et le chocolat, tu le manges avec qui ?
 Une récente enquête menée auprès d’un échantillon représentatif de la population française nous apprend que 85 % des Français mangent du chocolat par plaisir alors que pour 61,6% la consommation est souvent impulsive. 7,8% d’entre nous consomment du chocolat par besoin et 7,6% par habitude. Le chocolat reste un plaisir solitaire pour 47,5% de la population, tandis que 24,4% le dégustent plus volontiers en famille et entre amis. 27% l’apprécient en couple…

Noël à Taradeau dans le Var
 Attachée à rythmer les saisons d’événements festifs au château, Adeline de Barry, vous propose de participer au gros souper de Noël le samedi 10 décembre prochain au château Saint-Martin dans le Var. Depuis 14 ans, elle propose aux amateurs de découvrir ou redécouvrir la tradition du Gros Souper de Noël avec ses 7 plats « maigres » et ses 13 desserts.  Dans cette bâtisse érigée au XVIIIe siècle, les convives découvrent une tradition séculaire. Pour l’édition 2016, c’est au cuisinier Roland Paix, du  restaurant « Chez Nous », à Saint-Maximin, qui cuisinera le repas. A partir de 19h : cocktail dégustation des crus classés de la propriété et à 20h, dîner servi dans la salle des Calèches.
79 € par personne, 700 € la table de 10 convives et 600 € la table de 20 convives. Infos et résas au 04 94 99 76 76.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura donc lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront préalablement au repas les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Pour des questions d'organisation, inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €