Restaurants en Provence

Set club, un restaurant qui donne envie de se mettre au fitness

le-set-club-marseillePeut-on bien manger dans un club de sport ? Un club de sport peut-il être beau ? Un restaurant a-t-il sa place dans un espace fitness ? A ces trois questions, les deux frères Mathieu et Benjamin ont voulu apporter une réponse positive. Aux commandes du Set Club depuis 12 ans, le duo a pris la suite des parents qui ont fondé le lieu en 1978. Et comme au Set club tout se compte en années, le chef Alain Novella affiche 25 ans au compteur et toujours la même vigueur. Sur la carte, les principaux fournisseurs du restaurant prouvent un souci constant de traçabilité.

C’est entre midi et deux que la philosophie des lieux transpire le mieux, les bleu de travail des ouvriers voisins cohabitant tout sourires avec les costumes gris des employés bancaires et les joues encore rouge de l’effort des sportifs qui viennent faire la pause. De ce joyeux mélange, naît une carte prônant les salades (quinoa à la grecque, multi-vitaminée, thaï au boeuf ou tataki de thon rouge), recommandant les burgers et les viandes (steack sauce roquefort, entrecôtes, rumsteacks…) et les incontournables sucres lents (farfalle, gnocchis, tortellis).
resto-setclubUne carte qui autorise tous les plaisirs, des moins caloriques aux plus savoureux, tout dépend de votre tour de ceinture. C’est Greg qui coache la salle avec son grand sourire, c’est Charly qui amène le dessert. Profs de zumba ou de Pilates, ils animent avec le même sourire le resto. Côté burger, Greg, justement, recommande le set burger où la viande hachée fraîche du jour de Cantini Flandin se pose sur une rouelle de bacon, tomate, fromages et sauces barbecue venant en complément. Demandée saignante, la viande est bien cuite, accompagnée de frites fraîches maison. Suit une jolie tarte au citron meringuée, une suggestion du jour parmi les crumble et autre mi-cuit chocolat que mitonne Salah chaque jour. Un café et l’addition, le tour est joué. Alors faut-il y aller ? Avec un excellent rapport qualité-prix proposant un plat-dessert café à 20-21 euros, le Set relève le défi avec brio. Avec pour seule envie de faire “vite-bien et bon”, sans prétention gastronomique, ce qui témoigne de la clairvoyance d’Alain Novella, Mathieu et Benjamin ont réussi là où beaucoup ont échoué…

Le Set, 265, avenue de Mazargues, Marseille 8e arr. ; réservations au 04 91 71 94 71.
Plat du jour 12,80 € ; dessert du jour 6 € ; assiette repas 12, 80 €. Carte 19-23 €.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre