En direct du marché

Le savoureux Noël de José Potier

caviar
Caviar osciètre (de la mer caspienne), de l’alverta (des USA) et baeri (produit en France) à découvrir et garanti non pasteurisé par le maître des lieux

Il a baptisé son épicerie fine Rhizome et l’a sous-titrée, « les racines du goût » car José Potier voulait prouver les origines françaises et la traçabilité de tous ses produits de terroir. Le 7 décembre dernier, son magasin a soufflé sa deuxième bougie; un pari gagné pour cet ancien responsable de salle au Petit Nice qui se décrit volontiers en riant, « impulsif avec le goût et le sens du service ». « Vins compris, il y a bien plus de 1000 références chez moi », assure ce natif de l’Oise en région Picarde.
Grands vins (des bordeaux, des bourgognes, des champagnes, des provences) mais aussi une opulente sélection de fromages affinés par Josiane Déal (meilleure ouvrière de France fromagère), la gamme Pétrossian et les saumons figurent au top des ventes. « Pour les fêtes, le saumon fumé sera  proposé à 14,50 € l’hecto et le le saumon sauvage affichera 16 € les 100 grammes. Pour les caviars, je sers des boîtes d’oeufs non pasteurisés à partir de 56 € les 30 grammes » énumère le caviste de 44 ans, tout fier de montrer ses vitrines pleines.
Toujours à la recherche d’événements, José Potier a demandé à Guillaume Felisaz (société Tout Rouge) d’animer régulièrement des séances de dégusatation de vin dans la salle du premier étage. Traiteur à domicile, caviste, toujours de conseils avisés, José Potier voit arriver le mois de décembre avec enthousiasme : « C’est le plus beau mois de l’année non ? »

Rhizome, 116, promenade Corniche Kennedy, 13007 Marseille ; 04 91 88 12 08. Epicerie fine, caviste,
dégustation de vins, service traiteur et restauration sur place : environ 35-40 € par personne.

Caviar : quelques conseils de pro pour une dégustation au top

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Merci de noter que notre Ossetra ne vient PAS de la mer Caspienne. La pêche des esturgeons y est complètement interdite depuis 2008. Il s’agit d’un caviar d’élevage, tout comme 100% du caviar légal actuel.
    Par ailleurs, le caviar élevé aux Etats-Unis Alverta de Petrossian est issu de l’esturgeon blanc d’élevage, une espèce endémique des fleuves américains.
    Merci à vous et bonnes fêtes !
    Mathieu de Petrossian

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.