En direct du marché

Le savoureux Noël de José Potier

caviar
Caviar osciètre (de la mer caspienne), de l’alverta (des USA) et baeri (produit en France) à découvrir et garanti non pasteurisé par le maître des lieux

Il a baptisé son épicerie fine Rhizome et l’a sous-titrée, « les racines du goût » car José Potier voulait prouver les origines françaises et la traçabilité de tous ses produits de terroir. Le 7 décembre dernier, son magasin a soufflé sa deuxième bougie; un pari gagné pour cet ancien responsable de salle au Petit Nice qui se décrit volontiers en riant, « impulsif avec le goût et le sens du service ». « Vins compris, il y a bien plus de 1000 références chez moi », assure ce natif de l’Oise en région Picarde.
Grands vins (des bordeaux, des bourgognes, des champagnes, des provences) mais aussi une opulente sélection de fromages affinés par Josiane Déal (meilleure ouvrière de France fromagère), la gamme Pétrossian et les saumons figurent au top des ventes. « Pour les fêtes, le saumon fumé sera  proposé à 14,50 € l’hecto et le le saumon sauvage affichera 16 € les 100 grammes. Pour les caviars, je sers des boîtes d’oeufs non pasteurisés à partir de 56 € les 30 grammes » énumère le caviste de 44 ans, tout fier de montrer ses vitrines pleines.
Toujours à la recherche d’événements, José Potier a demandé à Guillaume Felisaz (société Tout Rouge) d’animer régulièrement des séances de dégusatation de vin dans la salle du premier étage. Traiteur à domicile, caviste, toujours de conseils avisés, José Potier voit arriver le mois de décembre avec enthousiasme : « C’est le plus beau mois de l’année non ? »

Rhizome, 116, promenade Corniche Kennedy, 13007 Marseille ; 04 91 88 12 08. Epicerie fine, caviste,
dégustation de vins, service traiteur et restauration sur place : environ 35-40 € par personne.

Caviar : quelques conseils de pro pour une dégustation au top

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Merci de noter que notre Ossetra ne vient PAS de la mer Caspienne. La pêche des esturgeons y est complètement interdite depuis 2008. Il s’agit d’un caviar d’élevage, tout comme 100% du caviar légal actuel.
    Par ailleurs, le caviar élevé aux Etats-Unis Alverta de Petrossian est issu de l’esturgeon blanc d’élevage, une espèce endémique des fleuves américains.
    Merci à vous et bonnes fêtes !
    Mathieu de Petrossian

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.