En direct du marché

Le savoureux Noël de José Potier

caviar
Caviar osciètre (de la mer caspienne), de l’alverta (des USA) et baeri (produit en France) à découvrir et garanti non pasteurisé par le maître des lieux

Il a baptisé son épicerie fine Rhizome et l’a sous-titrée, “les racines du goût” car José Potier voulait prouver les origines françaises et la traçabilité de tous ses produits de terroir. Le 7 décembre dernier, son magasin a soufflé sa deuxième bougie; un pari gagné pour cet ancien responsable de salle au Petit Nice qui se décrit volontiers en riant, “impulsif avec le goût et le sens du service”. “Vins compris, il y a bien plus de 1000 références chez moi”, assure ce natif de l’Oise en région Picarde.
Grands vins (des bordeaux, des bourgognes, des champagnes, des provences) mais aussi une opulente sélection de fromages affinés par Josiane Déal (meilleure ouvrière de France fromagère), la gamme Pétrossian et les saumons figurent au top des ventes. “Pour les fêtes, le saumon fumé sera  proposé à 14,50 € l’hecto et le le saumon sauvage affichera 16 € les 100 grammes. Pour les caviars, je sers des boîtes d’oeufs non pasteurisés à partir de 56 € les 30 grammes” énumère le caviste de 44 ans, tout fier de montrer ses vitrines pleines.
Toujours à la recherche d’événements, José Potier a demandé à Guillaume Felisaz (société Tout Rouge) d’animer régulièrement des séances de dégusatation de vin dans la salle du premier étage. Traiteur à domicile, caviste, toujours de conseils avisés, José Potier voit arriver le mois de décembre avec enthousiasme : “C’est le plus beau mois de l’année non ?”

Rhizome, 116, promenade Corniche Kennedy, 13007 Marseille ; 04 91 88 12 08. Epicerie fine, caviste,
dégustation de vins, service traiteur et restauration sur place : environ 35-40 € par personne.

Caviar : quelques conseils de pro pour une dégustation au top

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Merci de noter que notre Ossetra ne vient PAS de la mer Caspienne. La pêche des esturgeons y est complètement interdite depuis 2008. Il s’agit d’un caviar d’élevage, tout comme 100% du caviar légal actuel.
    Par ailleurs, le caviar élevé aux Etats-Unis Alverta de Petrossian est issu de l’esturgeon blanc d’élevage, une espèce endémique des fleuves américains.
    Merci à vous et bonnes fêtes !
    Mathieu de Petrossian

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter