Magazine

Si tu ne viens pas au sommelier, le sommelier viendra à toi

sommelier resto
Le Marseillais Christophe Carreau, à l’origine du projet, a travaillé 10 ans à l’Epuisette, aux côtés de Guillaume Sourrieu

C’est souvent le même problème : faute de moyens, de nombreux restaurants font de gros efforts sur l’assiette et en arrivent à oublier, voire négliger la carte des vins. Carte raffinée, assiettes soignées et serveurs incapables de conseiller un vin, une couleur, un millésime. Partant de ce constat, les deux frères, Christophe et Philippe Carreau ont créé la société Rubis en novembre dernier. “Mon frère et moi avons voulu démocratiser la sommellerie et permettre de proposer une prestation vin à la hauteur de leur assiette. Un bon conseil vin doit être à la portée de tous les restaurants” affirme Christophe Carreau. “Nous apportons une compétence sommelière à des restaurants qui n’en ont pas les moyens, poursuit le sommelier qui fêtera ses 41 ans en février prochain. Nous accompagnons les restaurants pendant un an, on forme le personnel sur place pour servir le bon vin au bon client sur le bon plat”.

Service vin amélioré, chiffre d’affaires augmenté
Au-delà de l’ingénieuse idée, renforcer la prestation vin a un impact non négligeable sur le chiffre d’affaires d’un restaurant : “La vente de liquide permet de dynamiser l’activité d’un restaurant, poursuit Carreau. Nos études de marché montrent qu’on peut augmenter de 20 à 40% le chiffre d’affaires de la part liquide” affirme l’entrepreneur.

Diplômé de Suze-la Rousse, Carteau a appris le métier chez Senderens au Lucas-Carton en 1996-97, puis il a parcouru le monde, de Londres au Canada en passant par les Caraïbes. Ancien chef sommelier puis directeur de salle de l’Epuisette pendant 10 ans, ce jeune quadra a décidé de s’associer avec son frère Philippe. A ce dernier, l’ingénierie de la formation et l’accompagnement gestion, Christophe se consacrant, lui, à la formation.

Pour l’heure, un bistrot et une brasserie à Aix ont fait appel aux services de la société Rubis : “Mais nous sommes très surpris par le très bon accueil que nous réservent les restaurants, les patrons comprennent très vite où est leur intérêt”. Et l’intérêt mène le monde…

4 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter