Magazine

Lévy, Arnal, Maroun… Les grands dîners s'enchaînent

levy arnal maroun
Arnal, Maroun et Lévy au menu des prochaines semaines

Samedi 23 janvier à Marseille
Rencontre au sommet entre deux chefs de file de la nouvelle cuisine méditerranéenne. Ce sera samedi prochain à l’Intercontinental Hôtel-Dieu de Marseille : le cuisinier marseillais hôte, Lionel Lévy, accueille dans sa cuisine le chef libanais Maroun Chedid, nommé « chef de l’année 2013 à l’international » par les Toques blanches du Monde. Par ailleurs, ce dernier sera parrain de l’édition 2016 du salon professionnel Food’in Sud qui se déroulera du 24 au 26 janvier 2016 au parc Chanot. À quatre mains, les deux hommes concocteront un menu spécial exaltant les goûts et arômes authentiques de la gastronomie méditerranéenne. Lionel Lévy mettra en valeur les produits locaux de saison : poissons sélectionnés le matin même sur le Vieux-Port, légumes récoltés auprès de producteurs régionaux et viandes issues d’éleveurs respectueux. De son côté, Maroun Chedid rendra hommage à la richesse culinaire de son pays et de son village natal de Saghbine, dans la plaine de la Bekaa, en mariant les saveurs épicées et colorées de cette grande plaine riche en fruits, céréales et vignobles (dont le célèbre château Kéfraya). Un dîner éphémère proposé un seul soir, qui sera facturé 159 euros par personne.

Restaurant Alcyone, 1, place Daviel, Marseille 2e arr. ; infos et réservations au 04 13 42 43 43.

Du 8 au 12 mars 2016 à Paris
La maison champenoise Krug s’installe au musée Nissim de Camondo. Chaque jour et chaque soir, du 8 au 12 mars 2016, les convives découvriront la mise en scène inédite d’un potager musical. 30 convives au déjeuner et au dîner dégusteront la cuisine de l’arlésien Armand Arnal. Le chef du restaurant La Chassagnette, se référant à son propre potager méditerranéen,  proposera, en accord avec les notes des différents champagnes de la maison Krug, une cuisine créative à base de produits biologiques. Pour cette occasion unique, il apportera avec lui les inspirations dictées par la récolte de son potager et sera accompagné d’une partie de son équipe.

Du 8 au 12 mars 2016, au musée Nissim de Camondo (63, rue de Monceau, Paris VIIIe).
Déjeuner : 160 € par personne et dîner de 20h à 23h : 280€ par personne. Réservations à partir du 1er février 2016 sur le site : www.krugencapitale.fr

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.