Magazine

Bistro du cours : deuxième enseigne pour le duo Charlet-Biaggi

collage biaggi charletL’année 2016 commence fort pour le duo Frédéric Charlet-Laurent Biaggi. Les deux amis et associés du Bistrot du Cours ont racheté les Gamins, le restaurant voisin du leur ; la signature a eu lieu lors de la première quinzaine de décembre 2015. L’enseigne, qui autrefois s’appelait le Tire-Bouchon, est appelée à devenir un bar à vins-bar à manger. “La carte comptera 10 propositions de petites entrées mais je ne veux pas appeler ça des tapas” affirme Charlet. Une carte de vins comptant environ 150 références sera aussi pensée avec une prédominance pour les vins naturels. Un chef en cuisine et un(e) sommelièr(e) pour gérer la cave devraient être recrutés. “Ce sera un lieu d’ambiance du soir, un lieu de musique pour se retrouver entre potes”, avertit Frédéric Charlet. Toujours d’après les maîtres des lieux, un comptoir en zinc long de 6 mètres invitera les convives à trinquer debout car “c’est plus convivial”. Côté déco, quelques détails de l’époque Gamins subsisteront : la tapisserie et quelques tables par exemple. L’adresse est appelée à ouvrir en avril-mai prochain et devrait accueillir ses clients chaque soir dès 18 heures pour un afterwork à l’ambiance garantie…

Le Bistro du cours, 13, cours Julien, Marseille 6e arr. ; 04 86 97 59 11.
Photos DR et Mylène Zizzo

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).