Mes recettes

Tarte à la courgette verte, caillé et menthe fraîche

recettewitz1Votre marché pour 6 personnes :    1 cercle de 20 cm de diamètre et 1,5 cm de haut ; 5 grosses courgettes vertes ; 3 courgettes violons ou de Nice ; 2 tomates ; 3 cébettes ; 150 g de caillé doux ; 1 oeuf ; sel et poivre du moulin ; huile d’olive et une branche de menthe.

On y va : Laver tous les légumes. Eplucher les grosses courgettes vertes pour récupérer de grosses lanières sur la longueur de la courgette. Les blanchir et les disposer dans un cercle à tarte, en forme de rosace avec le coté vert de la courgette à l’extérieur. Hacher les trois autres courgettes violons ou de Nice au couteau puis les faire revenir avec les cébettes dans un peu d’huile d’olive entre 5 à 8 minutes.  Saler, poivrer, réserver. Enlever la peau des tomates et les couper en fines tranches. Saler et huiler légèrement. Mélanger les 150g de caillé doux avec un œuf, saler et poivrer. Ciseler le brin de menthe et l’ajouter à ce mélange. Dresser la moitié du hachis de courgettes au fond du cercle, sur les lanières de    courgettes déjà apposées.  Etaler les tranches de tomates dans le fond, faire des couches successives de caillé puis de tomates et enfin masquer avec le reste du hachis de courgettes. Fermer la tarte avec le restant des lanières. Cuire celle-ci au four à 160°C environ 35 minutes. Cette tarte végétale se déguste tiède ou froide.

Hostellerie de l’Abbaye de La Celle, 10, place du Général de Gaulle, La Celle-en-Provence ; infos au 04 98 05 14 14.
Photos David Bordes
Photos David Bordes

On doit cette recette à Benoit Witz qui a débuté aux côtés d’Alain Ducasse dans les cuisines du restaurant Le Louis XV à Monaco en 1987. Il fut le chef de la Bastide de Moustiers dans les Alpes de Haute-Provence pour laquelle il a décroché une étoile au Michelin. Chef étoilé à l’Hostellerie de l’Abbaye de la Celle depuis 1999, il interprète une cuisine provençale identitaire : « le produit brut, le savoir-faire du cuisinier et un certain sentiment de l’homme » dit-il. 

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).