Magazine

Une nouvelle équipe rejoint Terre blanche pour la saison 2020

Terre blancheTerre blanche est une destination tourisme, un resort, parmi les plus connus que compte le Var. Né à la fin des années 1990 du coup de coeur que l’entrepreneur Dietmar Hopp eut pour ce petit coin de Provence, jadis propriété de l’acteur Sean Connery, Terre blanche incarne un rêve « de trois cents jours ensoleillés, le rêve de tranquillité qui pour moi représente le luxe absolu » dixit Dietmar Hopp, joueur de golf invétéré. A l’aube de la saison 2020, pas moins de quatre recrutements ont été annoncés : Damien Largeau, directeur de la restauration et David Bisque, directeur des restaurants, auront la charge de la gestion de quelque 200 personnes, soit 80 éléments en cuisine et 120 au service. Christophe Schmitt, sous-chef exécutif et Jérémie Gressier, sous-chef pâtissier rejoindront le premier cercle autour du chef Philippe Jourdin.

Philippe Jourdin
Philippe Jourdin, le chef
Philippe Jourdin règne sur les quatre restaurants du resort qui ont en commun de proposer une cuisine provençale et méditerranéenne. Jourdin a travaillé au Moulin de Mougins, à la Tour d’Argent et au Relais Louis XIII à Paris. Chef exécutif du Royal Palm Beach, il quitte Marrakech  en 2014 pour rejoindre la brigade de Terre Blanche où il avait déjà exercé de 2003 à 2010. C’est en 2016 que le Faventia a obtenu son premier et unique macaron.
« 2020 sera une année de transition avec l’arrivée de tous ces nouveaux effectifs, confie Damien Largeau. Chacun doit s’imprégner de l’esprit maison et de l’authenticité de notre offre » poursuit le directeur de la restauration. Parce que « c’est l’ADN de notre chef Philippe Jourdin », Terre Blanche compte amplifier sa relation avec les producteurs locaux : « Dans le canton de Fayence, on dispose d’une large palette de producteurs (fruits, légumes), on va chercher nos fromages de chèvre chez Daniel Marin, les vins et huile d’olive chez Mylène au château familial des Selves. Les circuits courts et la cuisine authentique, c’est aussi notre ambition ». Année de transition et aussi de maintien : le Faventia, restaurant vitrine du savoir-faire maison, devra conserver son étoile. « Ça veut dire que nous devrons tout miser avec un service sur-mesure pour nous adapter à la moindre demande »

Engagement 100% nature
La certification GEO a été attribuée en 2016 à Terre Blanche et oblige le pôle de loisirs à protéger et valoriser l’environnement. Plus récemment, au printemps 2019, le resort s’est engagé dans le programme « Golf pour la Biodiversité » (au niveau argent) lancé conjointement par la Fédération française de golf et le museum national d’Histoire naturelle affirmant afin de préserver la biodiversité. Toujours en 2019, le resort a publié une charte qualité à destination de ses fournisseurs avec un objectif à court et moyen terme : le zéro plastique. « Nous sommes immergés dans un bain de nature duquel le plastique doit être proscrit, poursuit Damien Largeau. Désormais, les produits de salle de bain sont proposés en distributeurs rechargeables, on équipe de bouteilles d’eau en verre les chambres et nous travaillons pour proposer des « gourdes » réutilisables tout en garantissant l’hygiène pour nos hôtes ». La part de clientèle locale et nationale fait jeu égal avec les Américains et Britanniques qui fréquentent Terre Blanche auxquels il faut ajouter les Allemands, Suisses, Italiens et Monégasques.

Terre blanche, 3100, route de Bagnols-en-Forêt, 83440 Tourrettes ; infos au 04 94 39 90 00.

Un resort, c’est quoi ?

Complexe de loisirs doublé d’établissements hôteliers, Terre blanche appartient à la collection des Leading Hotels of the World ; l’ensemble compte 115 suites et villas spacieuses aménagées dans l’esprit d’un village provençal, agrémenté de trois piscines. On recense également un restaurant gastronomique, le Faventia, avec vue panoramique sur les villages de Callian, Montauroux et les collines du pays de Fayence, un lounge-bar, Le Gaudina, le restaurant d’été, le Tousco gril, et un resto très fréquenté des golfeurs, Les Caroubiers, où l’on déjeune selon la saison, d’une daurade saisie sur la peau, près de la cheminée ou en terrasse.
Réservations pour les trois restaurants au 04 94 39 90 00.

Le label « golf pour la biodiversité » pour Terre blanche

Terre blancheCe dispositif lancé en 2018 propose aux golfs de se saisir eux-mêmes de la préservation de la biodiversité de leurs sites, en s’appuyant sur le savoir-faire de structures naturalistes de leur secteur. Le label repose sur une démarche volontaire des clubs constituée de trois niveaux d’engagement progressif. Le niveau bronze a pour objectif d’apporter de connaissance initiale de la biodiversité au travers d’un premier inventaire. Le niveau argent (celui de Terre blanche) propose d’aller plus loin dans le travail d’inventaire et de préconisation d’actions favorables pour la biodiversité. Enfin, le niveau or concrétise l’engagement des clubs au travers de la mesure des effets produits par la mise en œuvre des préconisations, la conduite d’actions de sensibilisation et de partage d’expériences. Le golf de Vidauban (argent) fait partie des pionniers de cette initiative.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements : le grand Marché Bacalhau! et un dîner barbecue le lendemain sur le toit perché de la Friche.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.

Street Food festival, le bilan. Le SFF a fait le plein de festivaliers, de bons produits et de bonnes ondes sur l’esplanade de la Major, le week-end des 17, 18 et 19 juin à Marseille.  25 000 personnes sont venues goûter au meilleur des spécialités locales proposées par quelque 50 issus des quatre coins du département : 32 propositions culinaires sucrées ou salées, sourcées avec soin parmi les producteurs  locaux, 8 domaines viticoles, 7 brasseurs, 2 torréfacteurs. Le chef Pierre Reboul était également présent pour un cooking-show des plus étonnants et fidèle à son image, avec une cuisine singulière, énergique et généreuse.

Mazzia au 50 Best Les organisateurs du World’s 50 best restaurants ont annoncé ce 14 juin l’entrée du chef marseillais Alexandre Mazzia dans le fameux classement des 50 Best. C’est lors d’un repas servi ches Heston Blumenthal à Londres qu’AM a reçu le One to watch award, à savoir le trophée de « l’établissement à suivre ». Ces Oscars de la gastronomie sont décernés tous les ans par la revue britannique Restaurant qui a l’humilité de récompenser les meilleures tables du monde.