Magazine

Une nouvelle équipe rejoint Terre blanche pour la saison 2020

Terre blancheTerre blanche est une destination tourisme, un resort, parmi les plus connus que compte le Var. Né à la fin des années 1990 du coup de coeur que l’entrepreneur Dietmar Hopp eut pour ce petit coin de Provence, jadis propriété de l’acteur Sean Connery, Terre blanche incarne un rêve “de trois cents jours ensoleillés, le rêve de tranquillité qui pour moi représente le luxe absolu” dixit Dietmar Hopp, joueur de golf invétéré. A l’aube de la saison 2020, pas moins de quatre recrutements ont été annoncés : Damien Largeau, directeur de la restauration et David Bisque, directeur des restaurants, auront la charge de la gestion de quelque 200 personnes, soit 80 éléments en cuisine et 120 au service. Christophe Schmitt, sous-chef exécutif et Jérémie Gressier, sous-chef pâtissier rejoindront le premier cercle autour du chef Philippe Jourdin.

Philippe Jourdin
Philippe Jourdin, le chef
Philippe Jourdin règne sur les quatre restaurants du resort qui ont en commun de proposer une cuisine provençale et méditerranéenne. Jourdin a travaillé au Moulin de Mougins, à la Tour d’Argent et au Relais Louis XIII à Paris. Chef exécutif du Royal Palm Beach, il quitte Marrakech  en 2014 pour rejoindre la brigade de Terre Blanche où il avait déjà exercé de 2003 à 2010. C’est en 2016 que le Faventia a obtenu son premier et unique macaron.
“2020 sera une année de transition avec l’arrivée de tous ces nouveaux effectifs, confie Damien Largeau. Chacun doit s’imprégner de l’esprit maison et de l’authenticité de notre offre” poursuit le directeur de la restauration. Parce que “c’est l’ADN de notre chef Philippe Jourdin”, Terre Blanche compte amplifier sa relation avec les producteurs locaux : “Dans le canton de Fayence, on dispose d’une large palette de producteurs (fruits, légumes), on va chercher nos fromages de chèvre chez Daniel Marin, les vins et huile d’olive chez Mylène au château familial des Selves. Les circuits courts et la cuisine authentique, c’est aussi notre ambition”. Année de transition et aussi de maintien : le Faventia, restaurant vitrine du savoir-faire maison, devra conserver son étoile. “Ça veut dire que nous devrons tout miser avec un service sur-mesure pour nous adapter à la moindre demande”

Engagement 100% nature
La certification GEO a été attribuée en 2016 à Terre Blanche et oblige le pôle de loisirs à protéger et valoriser l’environnement. Plus récemment, au printemps 2019, le resort s’est engagé dans le programme « Golf pour la Biodiversité » (au niveau argent) lancé conjointement par la Fédération française de golf et le museum national d’Histoire naturelle affirmant afin de préserver la biodiversité. Toujours en 2019, le resort a publié une charte qualité à destination de ses fournisseurs avec un objectif à court et moyen terme : le zéro plastique. “Nous sommes immergés dans un bain de nature duquel le plastique doit être proscrit, poursuit Damien Largeau. Désormais, les produits de salle de bain sont proposés en distributeurs rechargeables, on équipe de bouteilles d’eau en verre les chambres et nous travaillons pour proposer des “gourdes” réutilisables tout en garantissant l’hygiène pour nos hôtes”. La part de clientèle locale et nationale fait jeu égal avec les Américains et Britanniques qui fréquentent Terre Blanche auxquels il faut ajouter les Allemands, Suisses, Italiens et Monégasques.

Terre blanche, 3100, route de Bagnols-en-Forêt, 83440 Tourrettes ; infos au 04 94 39 90 00.

Un resort, c’est quoi ?

Complexe de loisirs doublé d’établissements hôteliers, Terre blanche appartient à la collection des Leading Hotels of the World ; l’ensemble compte 115 suites et villas spacieuses aménagées dans l’esprit d’un village provençal, agrémenté de trois piscines. On recense également un restaurant gastronomique, le Faventia, avec vue panoramique sur les villages de Callian, Montauroux et les collines du pays de Fayence, un lounge-bar, Le Gaudina, le restaurant d’été, le Tousco gril, et un resto très fréquenté des golfeurs, Les Caroubiers, où l’on déjeune selon la saison, d’une daurade saisie sur la peau, près de la cheminée ou en terrasse.
Réservations pour les trois restaurants au 04 94 39 90 00.

Le label “golf pour la biodiversité” pour Terre blanche

Terre blancheCe dispositif lancé en 2018 propose aux golfs de se saisir eux-mêmes de la préservation de la biodiversité de leurs sites, en s’appuyant sur le savoir-faire de structures naturalistes de leur secteur. Le label repose sur une démarche volontaire des clubs constituée de trois niveaux d’engagement progressif. Le niveau bronze a pour objectif d’apporter de connaissance initiale de la biodiversité au travers d’un premier inventaire. Le niveau argent (celui de Terre blanche) propose d’aller plus loin dans le travail d’inventaire et de préconisation d’actions favorables pour la biodiversité. Enfin, le niveau or concrétise l’engagement des clubs au travers de la mesure des effets produits par la mise en œuvre des préconisations, la conduite d’actions de sensibilisation et de partage d’expériences. Le golf de Vidauban (argent) fait partie des pionniers de cette initiative.

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter