Magazine

La lettre ouverte du monde de la gastronomie à l’Elysée

lettre ouvertePubliée ce dimanche 22 mars 2020, une lettre ouverte des cuisiniers-chefs d’entreprise, des artisans et producteurs en appelle au chef de l’Etat.

“Monsieur le Président de la République,
“Nous, petites, moyennes et grandes entreprises de France, sommes soumises à un état d’urgence sanitaire. Mais pour survivre, c’est d’un décret de catastrophe naturelle sanitaire dont nous avons besoin. C’est notre seule issue, à tous, car une telle mesure responsabiliserait les assurances. Conscients que l’État français ne pourra pas assumer seul les pertes abyssales que nous subissons jour après jour – et pour combien de temps encore ? –, nous vous lançons cet appel afin que les assurances participent elles aussi à l’effort de guerre. Car, comme vous l’avez souligné, la France est en guerre.

“Serait-il juste que les assurances françaises (220 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018) et leurs réassurances (234 milliards d’euros de chiffre d’affaires cette même année) soient les seules à ne pas se montrer solidaires ? Confinés, nous devons, dans le même temps, penser à l’avenir. Nous projeter et protéger nos salariés, nos artisans, nos fournisseurs. Attentats, Gilets jaunes, grèves : commerçants, nous avons assumé. Mais qui se relèvera une fois cette guerre finie ? Elle sera fatale pour nombre d’entre nous.

“Monsieur le Président, décréter l’état de catastrophe naturelle sanitaire est capital pour l’ensemble de nos professions. Les aides annoncées, aussi réconfortantes soient-elles, suffiront-elles ? Comment dans trois, six, neuf mois, assumer des loyers, des cotisations, des charges accumulés avec une trésorerie asséchée ? C’est une crise sans précédent. Alors écrivons ensemble les lignes qui nous font défaut aujourd’hui. Pour mobiliser l’ensemble des acteurs frappés par cette crise, nous avons appelé, sur change.org, à une mobilisation autant historique qu’apolitique, afin de vous sensibiliser, Monsieur le Président.

“Quels que soient le secteur d’activité, la région, la taille de l’entreprise, nous nous sommes unis pour faire porter notre voix. Car il ne s’agit pas de prêcher pour telle ou telle paroisse. L’état de catastrophe naturelle sanitaire est notre seule issue pour pouvoir relever la tête, ensemble”.

La liste des signataires de la lettre ouverte : Pierre Augé, Bertrand Buy, Yves Camdeborde, Hélène Darroze, Alain Ducasse, Sylvain Erhardt, Philippe Etchebest, Eric Fréchon, Pierre Gagnaire, Stéphane Jégo, Stéphanie Le Quellec, Cyril Lignac, Grégory Marchand, Alessandra Montagne, Eric Roy, Michel Sarran, la Confédération des petites et moyennes entreprises, le Collège culinaire de France (pour les petits producteurs et artisans) et le Refugee food festival.

restoensemble, le site qui aide les pros des CHR dans leurs démarches administratives.

Photo Fabrizio Magoni

Vite lu

Saint-Tropez Homer Lobster (champion du monde de lobster rolls décroché en 2018 aux USA et deux adresses à Paris), ouvre sa première adresse à Saint-Tropez. A goûter : le homard ou crabe de nos côtes, assaisonnement précis et une généreuse brioche artisanale, croustillante mais légère comme un nuage, élaborée spécialement pour Homer Lobster avec la complicité du boulanger Meilleur ouvrier de France Thierry Racoillet. A tester aussi, des recettes parfaitement cuisinées : l’indétrônable classic, le Connecticut au beurre citronné et assaisonné d’un mélange d’épices secrètes ou la version miso-yuzu très fraîche. Cet été, la marque proposera en exclusivité un étonnant lobster roll et un grilled cheese surmonté de caviar impérial de Sologne de la Maison nordique, au grains brun-noirs et aux notes douces et onctueuses ; un produit d’exception issu de l’esturgeon Baeri et produit en France. Une adresse : 9, quai Jean-Jaurès, 83990 Saint-Tropez.

Cannes La plage Hyde Beach du Grand Hôtel de Cannes rouvre ses portes avec une nouvelle carte sudiste signée par Stéphanie Le Quellec. Située sur le boulevard de La Croisette, la plage privée du Hyde Beach Cannes et son ponton au-dessus de la mer proposent de profiter d’une expérience de détente (et de gastronomie) les pieds dans le sable. Stéphanie Le Quellec, qui connaît bien la région pour y avoir exercé pendant près de 8 ans, renoue cet été avec la Méditerranée. Elle a promis de retravailler avec ses producteurs de cœur et leurs merveilleux produits : fromages de chèvre de la région, tomates charnues, poissons de la côte et autres aromates du marché coloré de Forville, que la cuisinière s’attachera à sublimer. Un shot de Riviera dans l’assiette…

Abonnez-vous à notre newsletter