Carnet de cave

Le top trois des bars à vin pour faire la fête à Avignon

Aujourd’hui à Avignon, les bars à vin ne se comptent plus sur les doigts d’une main. Cela devient alors compliqué de savoir lequel privilégier. En voici trois où la carte est soigneusement réfléchie avec des accords mets et vins de qualité.

Ampelos avignon bars à vinL’ampelos
Situé intramuros, ce bar à vin/caviste propose à la vente près de 300 références de vin, français et étrangers. La sélection se compose vins bio, biodynamiques et nature et les propositions au verre changent chaque jeudi. Si vous n’êtes pas amateur de vin, Thibault peut vous conseiller sa gamme de bières du monde. Quant aux abstèmes, ils choisiront parmi les jus Alain Milliat, des eaux pétillante ou plate ; les sodas sont proscrits. Pour cet été, le couple a craqué pour « un cerdon, cru du Bugey, de la maison Renardat-Fache, une petite bulle fraîche et légère parfaite pour la saison ». Les assiettes de fromages et de charcuteries sont « coupées en salle », devant le client, sur un chariot en bois, et « le client choisit parmi une vingtaine de fromages et autant de charcuteries », assure Thibault. Des composition venues chaque jour des halles, à la fraîcheur garantie : « On y va tous les matins, souffle Laure. Les fromages, on les aime quand ça pue et quand ça dégouline ».
11, rue du Vieux Sextier, Avignon. Infos au 09 84 27 57 97. Bouteilles de 8 à 500 € et verres de 4 à 10 €.

Vinotage bars à vinVinotage
Vinotage est l’un des bars à vin/cavistes les plus atypiques, situé côté île de la Barthelasse. Lorsque les beaux jours s’annoncent le pont avant de cette péniche est aménagé en terrasse avec vue sur le palais des papes. A l’origine de cette idée, quatre amis travaillant tous dans le domaine du vin. Après cinq ans de pourparlers administratifs, Vinotage a vu le jour le 14 juillet 2017. La carte aligne près de 100 références dont 60% sont issues de la vallée du Rhône. Les quatre associés privilégient la démarche environnementale « mais si un vin non bio est meilleur qu’un vin bio on le choisit, afin de pouvoir offrir aux clients une gamme de vins variée, simple et savoureuse, avertit Pauline. Nous avons même élaboré notre propre vin, le JG.ep, aux initiales de chacun de nos prénoms » poursuit-elle. Le Vinotage propose deux cartes de vins au verre : le première suggère des vins « abordables » en 12cl, la seconde met en avant « les pépites », des grands crus servis en 6cl. Les bières de la brasserie du Luberon à Pertuis, les jus de fruit des Vergers d’Auriac, des eaux minérales et sirops complètent l’offre. Ici aussi, les planches de charcuteries et fromages se déclinent au fil des mois selon une région ou un pays. Sur la carte salée, escargots et huîtres voisinent avec un tartare de tomates-mozza di buffala, une tarte salée, la soupe de saison et des bruschettas de tomate. A découvrir au dessert, les glaces bio ardéchoises.
Chemin de l’île Piot, Avignon. Infos au 04 65 81 16 55. Bouteilles de 21 à 166 € et verres de 4 à 10 € et de 6 à 14 €.

Au coeur d'Avignon bars à vinAu cœur d’Avignon
Comme son nom l’indique, cette cave est cachée dans une ruelle connue des seuls Avignonnais, à deux pas de la rue de la République. Lionel Rossi est un ancien ingénieur de chez Vinci et un amateur de bons vins. Originaire de Nice, il rachète, il y a deux ans, avec sa compagne, cette demeure du XVIIe siècle pour la transformer en maison d’hôte. Le bar à vin a ouvert il y a deux mois. « Nombreux sont les hôtes qui demandaient si on n’avait pas un truc à boire » raconte Lionel. Ici, environ 80 références de vins cohabitent. Ce sont majoritairement des vins de la vallée du Rhône qui proviennent de chez Chapoutier, leur distributeur : ‘Sur notre carte, on trouve de bons vins comme des perles qui sont extra et pas chers ». Ici encore, des bières, sodas, sirops et jus de fruits Charles-papillon complètent l’offre. Les planches, généreuses, de crudités, fromages et charcuteries « sont soigneusement composées de produits sélectionnés, explique Lionel. Le fromage, et le pain viennent des Halles, la charcuterie de la maison Filière ».
9, rue Collège d’Annecy,  Avignon. Infos au 06 87 72 32 77. Bouteilles de 13 à 130 € et verres de 4 à 13 €.

Au tire-bouchon, Marie Riera / photos M.R.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.