Carnet de cave

Le top trois des bars à vin pour faire la fête à Avignon

Aujourd’hui à Avignon, les bars à vin ne se comptent plus sur les doigts d’une main. Cela devient alors compliqué de savoir lequel privilégier. En voici trois où la carte est soigneusement réfléchie avec des accords mets et vins de qualité.

Ampelos avignon bars à vinL’ampelos
Situé intramuros, ce bar à vin/caviste propose à la vente près de 300 références de vin, français et étrangers. La sélection se compose vins bio, biodynamiques et nature et les propositions au verre changent chaque jeudi. Si vous n’êtes pas amateur de vin, Thibault peut vous conseiller sa gamme de bières du monde. Quant aux abstèmes, ils choisiront parmi les jus Alain Milliat, des eaux pétillante ou plate ; les sodas sont proscrits. Pour cet été, le couple a craqué pour « un cerdon, cru du Bugey, de la maison Renardat-Fache, une petite bulle fraîche et légère parfaite pour la saison ». Les assiettes de fromages et de charcuteries sont « coupées en salle », devant le client, sur un chariot en bois, et « le client choisit parmi une vingtaine de fromages et autant de charcuteries », assure Thibault. Des composition venues chaque jour des halles, à la fraîcheur garantie : « On y va tous les matins, souffle Laure. Les fromages, on les aime quand ça pue et quand ça dégouline ».
11, rue du Vieux Sextier, Avignon. Infos au 09 84 27 57 97. Bouteilles de 8 à 500 € et verres de 4 à 10 €.

Vinotage bars à vinVinotage
Vinotage est l’un des bars à vin/cavistes les plus atypiques, situé côté île de la Barthelasse. Lorsque les beaux jours s’annoncent le pont avant de cette péniche est aménagé en terrasse avec vue sur le palais des papes. A l’origine de cette idée, quatre amis travaillant tous dans le domaine du vin. Après cinq ans de pourparlers administratifs, Vinotage a vu le jour le 14 juillet 2017. La carte aligne près de 100 références dont 60% sont issues de la vallée du Rhône. Les quatre associés privilégient la démarche environnementale « mais si un vin non bio est meilleur qu’un vin bio on le choisit, afin de pouvoir offrir aux clients une gamme de vins variée, simple et savoureuse, avertit Pauline. Nous avons même élaboré notre propre vin, le JG.ep, aux initiales de chacun de nos prénoms » poursuit-elle. Le Vinotage propose deux cartes de vins au verre : le première suggère des vins « abordables » en 12cl, la seconde met en avant « les pépites », des grands crus servis en 6cl. Les bières de la brasserie du Luberon à Pertuis, les jus de fruit des Vergers d’Auriac, des eaux minérales et sirops complètent l’offre. Ici aussi, les planches de charcuteries et fromages se déclinent au fil des mois selon une région ou un pays. Sur la carte salée, escargots et huîtres voisinent avec un tartare de tomates-mozza di buffala, une tarte salée, la soupe de saison et des bruschettas de tomate. A découvrir au dessert, les glaces bio ardéchoises.
Chemin de l’île Piot, Avignon. Infos au 04 65 81 16 55. Bouteilles de 21 à 166 € et verres de 4 à 10 € et de 6 à 14 €.

Au coeur d'Avignon bars à vinAu cœur d’Avignon
Comme son nom l’indique, cette cave est cachée dans une ruelle connue des seuls Avignonnais, à deux pas de la rue de la République. Lionel Rossi est un ancien ingénieur de chez Vinci et un amateur de bons vins. Originaire de Nice, il rachète, il y a deux ans, avec sa compagne, cette demeure du XVIIe siècle pour la transformer en maison d’hôte. Le bar à vin a ouvert il y a deux mois. « Nombreux sont les hôtes qui demandaient si on n’avait pas un truc à boire » raconte Lionel. Ici, environ 80 références de vins cohabitent. Ce sont majoritairement des vins de la vallée du Rhône qui proviennent de chez Chapoutier, leur distributeur : ‘Sur notre carte, on trouve de bons vins comme des perles qui sont extra et pas chers ». Ici encore, des bières, sodas, sirops et jus de fruits Charles-papillon complètent l’offre. Les planches, généreuses, de crudités, fromages et charcuteries « sont soigneusement composées de produits sélectionnés, explique Lionel. Le fromage, et le pain viennent des Halles, la charcuterie de la maison Filière ».
9, rue Collège d’Annecy,  Avignon. Infos au 06 87 72 32 77. Bouteilles de 13 à 130 € et verres de 4 à 13 €.

Au tire-bouchon, Marie Riera / photos M.R.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.