Carnet de cave Vin blanc

Clos Saint-Michel 2014 : un blanc qui invite à la patience

Clos Saint-MichelPour celles et ceux qui aiment les anecdotes, sachez que le terroir de Châteauneuf-du-Pape est réputé pour ses galets. Comment des galets ont-ils atterri en pleine vallée du Rhône ? Tout simplement parce qu’en des temps immémoriaux, la mer recouvrait cette zone et les galets, bien ronds et dodus, témoignent de cet âge. Leur présence est plus qu’anecdotique car ils ont pour fonction d’emmagasiner la chaleur du soleil le jour et de la restituer la nuit, ce qui limite les variations d’amplitude thermique et confère à Châteauneuf-du-Pape son caractère atypique.
La bastide du clos Saint-Michel jouit de cet environnement ; la maison familiale au centre même du domaine abrite Franck et Olivier Mousset ; incarnant la 4e génération de vignerons en ces terres, ils ont apporté leur pierre (leur galet) à la saga familiale en rénovant, il y a quelques années, les caves du Clos. Ils ont recentré le domaine sur ses fondamentaux : la richesse naturelle du terroir et le savoir-faire familial. En limitant les rendements et respectant les impératifs imposés par l’appellation, ils ont entamé leur conversion en agriculture biologique l’an dernier.

On connaît l’AOC châteauneuf-du-pape pour ses rouges mais les blancs méritent à eux seuls le détour, à l’instar de cette cuvée confidentielle de 8000 bouteilles à peine. Fruit d’un assemblage très équilibré de grenache et clairette (30% chacun), de roussane et bourboulenc (20% à parts égales), ce vin se distingue par sa fraîcheur et sa minéralité. Il doit à son élevage en fûts durant 8 à 10 mois, sa rondeur et son caractère ample qui en font l’hôte idéal des tables gastronomiques. L’attaque est minérale, évoluant sur des notes de fleurs des vergers puis sur le fruit. La finale, sur des accents de vanille et de pain brioché surprend par sa longueur. Ce vin de moyenne garde patientera en cave de 5 à 10 ans pour donner le meilleur sur une cuisine méridionale « de l’intérieur des terres » et un plateau de fromages de chèvre affinés.

Le clos Saint-Michel, route de Châteauneuf-du-Pape, 84700 Sorgues. Infos au 04 90 835 605 ; le blanc 2014, 75 cl, tarif : 25 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.