Mes recettes

Un totem de pommes et crevettes sauvages

totem pommes crevettesPréparation : 25 min / pas de cuisson

Votre marché pour 4 personnes : 2 pommes (type Jazz) ; 1 bel avocat bien mûr ; 400 g de crevettes sauvages non décortiquées (ou 175 g décortiquées à la main) ; 4 biscuits de pomme de terre ; un peu de salade frisée fine ; 2 cuillères à soupe de mayonnaise fraîche ; 1 jet d’huile d’olive ; quelques herbes pour la garniture ; un peu de jus de citron.

On y va : découper les pommes et l’avocat en dés. Mélanger et assaisonner avec du poivre et du sel, du jus de citron et un peu de mayonnaise. Remplir aux 2/3 un emporte-pièce circulaire. Décortiquer ensuite les crevettes et les assaisonner également avec de la mayonnaise et finir de remplir l’emporte-pièce avec le mélange. Disposer au milieu de l’assiette un biscuit de pomme de terre et par-dessus l’emporte-pièce rempli. Retirer le cercle et décorer le totem avec un peu de salade frisée (sel, poivre et huile d’olive) et les herbes fraîches.

Un bon truc : si vous ne trouvez pas de biscuit de pomme de terre, des petits cercles de pain de mie légèrement grillés feront l’affaire.
Bonus : vous cherchez une autre entrée simple et facile ? Cliquez ici

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter