Art de vivre

Un trophée pour l’Embarcadère, Armand Arnal à Paris et Mougins en vue

trophéeL’Embarcadère se distingue au Syrha
A l’initiative d’un magazine professionnel, la brasserie/restaurant l’Embarcadère de Marseille a reçu un trophée remis à l’occasion du Salon international de la restauration-hôtellerie-alimentation (Sirha) à Lyon. cet événement avait pour objectif de mettre à l’honneur « des établissements qui, chacun à sa manière, s’inscrivent dans la modernité, font évoluer le secteur et représentent des idées nouvelles » assure-t-on du côté des organisateurs. Après la présentation des lauréats et la remise des prix, le public a assisté à une table ronde avec les dirigeants de ces lieux novateurs et prometteurs. Ces « regards croisés sur les nouvelles tendances » ont permis de définir les contours de la réussite d’un concept de brasserie moderne à la française.
Parmi les 6 établissements et concepts récompensés cette année, citons « L’Édito » présent dans 6 françaises, le « Comptoir JOA » appelé à se diffuser dans 22 villes de l’hexagone, « Daroco » à Paris IIe, « Bistro Novo » à Metz et « L’Embarcadère » à Marseille. Logée sous le parvis de la cathédrale de la Major depuis 2015, cette brasserie de 150 m² propose une offre bistronomique axée viande et poisson. Le patron, Yoann Kerimel de Kerveno, jadis boucher, fait appel à des proches pour se fournir en matières premières de qualité. Les suggestions dépendent d’approvisionnements directs qui assurent un bon rapport qualité-prix (formules à 25 € le midi, 32 € le soir).

Armand Arnal nous dit « Merci »
Du 27 mars au 1er avril, le cuisinier camarguais Armand Arnal (restaurant la Chassagnette au Sambuc) s’installe dans le concept-store parisien Merci. Fort de l’enthousiasme suscité par ses résidences culinaires, initiées l’année dernière, Merci invite Armand Arnal, le chef 100% nature star de la cuisine arlésienne, après Travis Lett, de la cantine healthy californienne Gjelina et Kamal Mouzawak du Tawlet à Beyrouth.
Merci, du 27 mars au 1er avril, 111, boulevard Beaumarchais, Paris IIIe.

Le festival de Mougins est annoncé
Cette année le rendez-vous gastronomique azuréen est fixé les 23, 24 et 25 juin…

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.