Magazine

Un salon des vins… les yeux fermés

laurent courbard
Laurent Courbard (à g.) et Franck Thomas, meilleur sommelier d’Europe qui prendra part à l’événement

Laurent Courbard est à l’initiative du premier salon professionnel du vin 100% à l’aveugle. Ces journées de rencontres et découvertes  se dérouleront le 2 novembre à Marseille et le lendemain à  Aix-en-Provence. Au menu, des speed dating vignerons, des dégustations de vins rares et de vieux millésimes ainsi qu’une sélection biodynamique signée Franck Thomas, meilleur sommelier d’Europe. « L’idée consiste à mettre en connexion mes vignerons coup de coeur et les professionnels du monde de la restauration afin qu’ils se (re)découvrent » explique Laurent Courbard. Réservé aux cafetiers, hôteliers, restaurateurs ainsi qu’aux étudiants des écoles hôtelières et autres apprentis, ce salon promet la présence de quelques célébrités : Marie Zusslin (dom. Valentin Zusslin, Alsace) ; Thierry Usseglio (dom. Pierre Usseglio, Châteauneuf-du-Pape) ; Laurent Hostomme, 5e génération à la tête des champagnes éponymes (grands crus en blancs de blancs). Et il se murmure même qu’un pape de la biodynamie mondiale sera là… « Et tout au long de la journée, un espace « accompagnement » permettra aux participants d’échanger sur les carrières professionnelles, les perspectives de développement des cafés, brasseries, hôtels, bars et restaurants, ajoute le jeune organisateur. La dégustation d’une sélection de vins rares, de vieux millésimes, de champagnes et crémants exceptionnels sans oublier les whiskies japonais, rhums vieux et sakés devrait aussi attirer les professionnels ».

Premier du genre, ce salon Prestiges de France a été imaginé par Laurent Courbard tout juste âgé de 29 ans. Natif de Marseille, le jeune Courbard est entré dans le monde du vin en 2006 : « J’ai décroché mon premier emploi de vendeur de vin. Au fur et à mesure, je me suis pris au jeu et me suis passionné pour cet univers, raconte-t-il. De viticulteurs en vignerons, de cavistes en oenologues en passant par les sommeliers et autres experts, j’ai appris et apprends encore sur ce monde sans cesse en renouvellement ». Talent à suivre !

Le 2 novembre à Marseille aux Arcenaulx (cours d’Estienne d’Orves, 1er arr.) et le 3 novembre à Aix-en-Pce, hôtel Renaissance. De 9h à 19h.
Cocktail déjeunatoire offert, réservation obligatoire au 04 91 13 46 21 et contact@prestigesdefrance.com

Programme des deux journées : 9h-11h ou 11h-13h ou 14h-16h ou 17h-19h, speed dating vignerons
13h-13h30 ou 16h-16h30 : master class de Marie Zusslin et Jannick Utard (dom. de la Navicelle) sur « la biodynamie »
13h30-14h ou 16h30-17h : master class de Franck Thomas (meilleur ouvrier de France, meilleur sommelier de France et d’Europe, maître sommelier) sur le thème de la « dégustation intuitive ».

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter