Carnet de cave

Un ventoux rouge ésotérique

Chêne bleu AstralabeIl y a quelque chose d’ésotérique dans ce vin. Son étiquette d’abord qui évoque un peu l’imagerie du tarot marseillais, son nom ensuite, qui a été emprunté à celui d’un chanoine nantais du haut Moyen-Age devenu abbé clunisien. Mais la comparaison ne s’arrête pas là : le domaine du Chêne Bleu cultive en biodynamie, en liaison avec les éléments cosmiques et revendique une approche très personnelle puisque le terroir de ce vin est exceptionnel. Gigondas, côtes-du-Rhône, Séguret-village et ventoux se rencontrent ici même, sur cette terre de vigne depuis le XIe siècle, un vignoble considéré comme le plus élevé du Vaucluse, culminant à plus de 550 mètres d’altitude.
Ce vin est un assemblage de grenache (un cépage introduit en France au Moyen-Age par des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle) et de syrah (30%). De ce mariage très complémentaire, naît un vin rouge à la robe profonde et à l’intéressante structure tannique. Du grenache, ce vin tire son potentiel de garde (8-10 ans sans inquiétude). En résumé : un vin grenat intense et brillant avec un nez riche de notes de fruits rouges et d’épices. Ses tanins délicats en font le compagnon idéal des légumes braisés, d’une ratatouille, de côtelettes d’agneau à la braise ou de viande de boeuf au barbecue. Servez-le à 15-16°C et maintenez cette température car en été, ça se réchauffe vite…

Le Chêne bleu, domaine de la Verrière, 84110 Crestet ;
infos au 04 90 10 06 30.
Cuvée Astralabe rouge 2009, aux environs de 19-20 €.

En bref

Les Sard’in c’est bon tout le temps Pour agrémenter un sandwich ou à partager entre potes lors d’un apéritif improvisé, ces sardines sauveront également votre plateau repas en cas de frigo désertique un dimanche soir. Préparées entièrement à la main, elles sont mises sur grilles et cuites au four pour être plus légères et digestes. Garanties sans friture, on les aime à l’huile d’olive extra vierge ou au piment.
6 € la boîte chez le Petit Cabanon, restaurant au 63, avenue Robert-Schuman, Marseille 2e.

Abonnez-vous à notre newsletter