Carnet de cave

Un ventoux rouge ésotérique

Chêne bleu AstralabeIl y a quelque chose d’ésotérique dans ce vin. Son étiquette d’abord qui évoque un peu l’imagerie du tarot marseillais, son nom ensuite, qui a été emprunté à celui d’un chanoine nantais du haut Moyen-Age devenu abbé clunisien. Mais la comparaison ne s’arrête pas là : le domaine du Chêne Bleu cultive en biodynamie, en liaison avec les éléments cosmiques et revendique une approche très personnelle puisque le terroir de ce vin est exceptionnel. Gigondas, côtes-du-Rhône, Séguret-village et ventoux se rencontrent ici même, sur cette terre de vigne depuis le XIe siècle, un vignoble considéré comme le plus élevé du Vaucluse, culminant à plus de 550 mètres d’altitude.
Ce vin est un assemblage de grenache (un cépage introduit en France au Moyen-Age par des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle) et de syrah (30%). De ce mariage très complémentaire, naît un vin rouge à la robe profonde et à l’intéressante structure tannique. Du grenache, ce vin tire son potentiel de garde (8-10 ans sans inquiétude). En résumé : un vin grenat intense et brillant avec un nez riche de notes de fruits rouges et d’épices. Ses tanins délicats en font le compagnon idéal des légumes braisés, d’une ratatouille, de côtelettes d’agneau à la braise ou de viande de boeuf au barbecue. Servez-le à 15-16°C et maintenez cette température car en été, ça se réchauffe vite…

Le Chêne bleu, domaine de la Verrière, 84110 Crestet ;
infos au 04 90 10 06 30.
Cuvée Astralabe rouge 2009, aux environs de 19-20 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le top pâtissier Avec une humilité qu’on ne rencontre que dans les milieux du sport et de la gastronomie, La Liste 1000 se vante de dresser la plus grande sélection gastronomique au monde, restaurants et pâtisseries confondus, pour les voyageurs gourmands. Rien que ça. Pour la première fois donc cette année, La Liste a dressé le top 1000 des meilleures pâtisseries dans 60 pays parmi lesquelles on retrouve les Marseillais de Oh Faon et les Bricoleurs de Douceurs. Même si le classement est tarte, on est très content pour eux.
Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.