Carnet de cave

Un ventoux rouge ésotérique

Chêne bleu AstralabeIl y a quelque chose d’ésotérique dans ce vin. Son étiquette d’abord qui évoque un peu l’imagerie du tarot marseillais, son nom ensuite, qui a été emprunté à celui d’un chanoine nantais du haut Moyen-Age devenu abbé clunisien. Mais la comparaison ne s’arrête pas là : le domaine du Chêne Bleu cultive en biodynamie, en liaison avec les éléments cosmiques et revendique une approche très personnelle puisque le terroir de ce vin est exceptionnel. Gigondas, côtes-du-Rhône, Séguret-village et ventoux se rencontrent ici même, sur cette terre de vigne depuis le XIe siècle, un vignoble considéré comme le plus élevé du Vaucluse, culminant à plus de 550 mètres d’altitude.
Ce vin est un assemblage de grenache (un cépage introduit en France au Moyen-Age par des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle) et de syrah (30%). De ce mariage très complémentaire, naît un vin rouge à la robe profonde et à l’intéressante structure tannique. Du grenache, ce vin tire son potentiel de garde (8-10 ans sans inquiétude). En résumé : un vin grenat intense et brillant avec un nez riche de notes de fruits rouges et d’épices. Ses tanins délicats en font le compagnon idéal des légumes braisés, d’une ratatouille, de côtelettes d’agneau à la braise ou de viande de boeuf au barbecue. Servez-le à 15-16°C et maintenez cette température car en été, ça se réchauffe vite…

Le Chêne bleu, domaine de la Verrière, 84110 Crestet ;
infos au 04 90 10 06 30.
Cuvée Astralabe rouge 2009, aux environs de 19-20 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre