Mes recettes

Une pêche Melba comme la faisait Escoffier

Préparation : 20 min / Cuisson : 15 min

Peche Melba blogVotre marché pour 4 personnes : 4 belles pêches fraîches (ou en sirop si c’est l’hiver) ; 4 boules de glace à la vanille ; 1 gousse de vanille ; 350 g de sucre en poudre ; 50 cl d’eau ; 40 g d’amandes effilées ; 30 cl de crème liquide bien froide (30 % de matière grasse) ; 10 cl de coulis de framboises.

On y va : dessiner une croix sur les pêches et les plonger 30 secondes dans une casserole d’eau bouillante. Egoutter les pêches, les rafraîchir sous l’eau et les peler. Fendre et gratter la gousse de vanille puis mélanger les graines avec 300 g de sucre en poudre et l’eau. Placer le tout sur feu doux et porter à ébullition. Couper les pêches en 2, retirer les noyaux et plonger les demi-pêches dans la casserole. Laisser cuire à petits frémissements pendant 15 minutes. Eteindre le feu et laisser les pêches refroidir dans leur sirop. Faire dorer les amandes effilées à sec dans une poêle anti adhésive et réserver. Au moment de servir, fouetter la crème liquide bien froide en chantilly à l’aide d’un batteur électrique et ajouter le reste du sucre en poudre lorsqu’elle est bien prise. Garnir une poche à douille avec cette crème chantilly. Dresser les coupes en répartissant dans chacune 2 moitiés de pêche et une boule de glace à la vanille. Décorer d’un peu de chantilly, de quelques amandes effilées et d’un filet de coulis de framboise. Déguster sans attendre.

 Nota bene : Si vous n’avez pas de pêches fraîches, vous pouvez réaliser cette recette avec des oreillons de pêches au sirop. Dans cette éventualité, dresser directement les coupes sans bien sûr faire pocher les pêches.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter