Art de vivre

Vallée de la gastronomie : le lancement aura lieu le 24 juin à Lyon

vallée de la gastronomieDe Dijon à Marseille, les régions Auvergne-Rhône Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur lancent ce 24 juin prochain la Vallée de la Gastronomie. Jamais en France 14 villes phare, de Beaune à Châteauneuf-du-Pape, de Tain l’Hermitage à Tournus, de Lyon à Valence, et quantité de villages ne s’étaient unies pour offrir au monde un tel panorama savoureux. C’est la région Auvergne-Rhône Alpes qui est à l’origine de cette initiative évoquée pour la première fois en avril 2016 et reprenant le mythe de la fameuse Nationale 7. Très enthousiaste sur le projet, le maire (LR) de Valence dans la Drôme, Nicolas Daragon voit dans cette opération pour le moins très marketing, l’occasion idéale de valoriser sa ville et d’y faire venir un peu plus de touristes dont on sait que la gastronomie représente le deuxième poste de dépenses…
Aux origines, la vallée devait aboutir à Avignon ; les années passant, Marseille a, logiquement, été englobée dans le tracé. Depuis les annonces des premières heures, politiques, cuisiniers, chefs d’entreprise et offices de tourisme tirent à hue et à dia, les questions de financement et les critères restant encore flous (quid des “labels”, comités de pilotage)… Que resortira-t-il de cette cacophonie ? Les ambitions liées à la réputation et donc l’exportation des produits du terroir issus de la Vallée de la Gastronomie et l’attractivité des territoires méritent qu’on s’y intéresse. Le lancement aura lieu à Lyon ce 24 juin alors que Marseille est en pleine année de la gastronomie…

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter