Mes recettes

Vol-au-vent de volaille, sauce aux champignons des bois

Préparation : 45 min / Cuisson : 50 min

Votre marché pour 6 personnes : 2 jaunes d’oeufs et 2 pâtes feuilletées. Garniture : 200 g de morilles déshydratées (ou des cèpes) ; 4 échalotes ; 400 g de dinde ; 20 g de beurre ; 5 cl de porto ; 1 litre de bouillon de volaille ; 20 cl de crème liquide ; 2 jaunes d’oeufs ; sel et poivre du moulin.

On y va : réaliser une “dorure”, c’est-à-dire, mélanger les deux jaunes d’oeuf avec quelques gouttes d’eau. A l’aide d’un emporte-pièce cannelé, détailler 6 cercles de pâte feuilletée et les réserver sur une plaque de four couverte d’un papier de cuisson. Détailler à nouveau 6 cercles de pâte feuilletée et retirer le coeur afin de conserver un cercle troué de 1 cm de large. A l’aide d’un pinceau, dorer les 6 cercles pleins aux jaunes d’oeufs, puis placer les cercles troués dessus et dorer de nouveau. Entreposer au frais 15 minutes. Préchauffer le four à 180 °C (th. 6). Sortir les vol-au-vent du réfrigérateur et les dorer une dernière fois. Déposer 4 verres de même hauteur résistants à la chaleur aux quatre coins de la plaque. Disposer une grille dessus de manière à contrôler la pousse des vol-au-vent. Enfourner et cuire 30 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

Pour la garniture : plonger les morilles (ou les cèpes) dans de l’eau chaude puis les égoutter en les pressant. Eplucher et ciseler les échalotes. Couper la dinde en cubes. Dans une sauteuse, faire fondre le beurre, y faire suer les échalotes ciselées, ajouter les cubes de volaille et les champignons. Déglacer au porto et mouiller avec le bouillon de volaille. Ajouter la crème et poursuivre la cuisson à feu doux 2 à 3 minutes. Incorporer les jaunes d’oeufs et cuire en mélangeant, sans faire bouillir, jusqu’à ce que la sauce soit nappante. Vider les croûtes à l’aide d’un petit couteau, les réchauffer 2 minutes. Farcir les vol-au-vent de garniture. Napper de sauce.

Mon truc : pas de stress ; demandez à votre pâtissier de vous préparer les feuilletages, il ne vous restera qu’à préparer la garniture.

Photo de F. Hamel

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)