Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

6e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Y a un resto, le troquet chinois bientôt star

Y a un resto

Où vont les chefs quand ils prennent quelques jours de repos ? La question en taraude plus d’un, la réponse étant souvent source de bons plans pour ceux qui cherchent toujours des adresses cool un peu secrètes. En voici une, d’adresse, dont on se refile le nom sous le manteau et dans laquelle il y a de fortes chances que vous croisiez quelques figures de la nouvelle génération. Une façade on ne peut plus quelconque et, la porte poussée, une salle de quelque 20-25 couverts. Difficile de réserver, le téléphone sonne en permanence dans le vide, il faut donc venir tenter son repas au petit bonheur la chance.
En salle, beaucoup de clients aux origines chinoises qui parlent leur langue maternelle. Autre très bon indice : la carte est écrite en idéogrammes chinois, preuve que ces derniers en ont fait leur cantine. Vapeurs, fritures, plaques chauffantes… Il y en a pour tous les goûts, des rouleaux de nouilles de riz au porc, jusqu’aux pattes de poulet vapeur et sauce aux haricots noirs. De la soupe de filets de poisson au chou vinaigré et épicé au gâteau de riz et navets grillés. Plus classiques, les nouilles de riz sautées au poulet, le poulet jaune cuit dans un mini tonneau de bois et les intestins de porc croustillants pimentés valent le détour.

Y a un resto

Le poulet épicé du Sichuan est un plat pimenté, très pimenté, et il faudra le réserver aux amateurs de croustillance qui déchire (vraiment bien). En préambule, les rouleaux de nouilles de riz au bœuf baignent dans une sauce soja peu intense mais très aromatique. Vivement recommandés. Si le riz cantonais n’a strictement aucun intérêt, et c’est vraiment dommage dans une aussi bonne maison, on peut aussi jeter son dévolu sur les travers de porc, surnageant dans une sauce bien travaillée.
Alors faut-il succomber aux charmes de Y a un resto ? Oui parce que le service est rapide et aimable, deux qualités primordiales quand on vient déjeuner en semaine. Oui pour la qualité d’exécution des plats et le travail du piment, très présent ici. Oui parce que le rapport qualité-prix invite à se régaler pour 30 € par personne et parce qu’on en a marre des tickets médians à 40-45 euros pour des assiettes vides. Oui parce que les cartes chinoises authentiques sont rares et celle-ci nous accueille en plus le week-end. Un resto ouvert quand la clientèle peut y aller ? Mais ça devient exceptionnel ça !

Y a un resto, 16, rue de Village, Marseille 6e ; infos au 04 65 96 76 36. Carte 30 €. Fermé lundi et mercredi midi.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.