Magazine

Yannick Stein vend l'Escapade marseillaise

yannick stein papierIl avait fondé son restaurant, l’Escapade marseillaise, en novembre 2011 et il s’apprête à quitter son quartier du Panier : Yannick Stein va s’installer au 134, rue Paradis, au restaurant la Terrasa. “Le compromis est signé ; aux environs du 25 juin-1er juillet, le déménagement sera effectif, explique le cuisinier de 34 ans. Pour l’heure, j’ignore quels travaux je devrai engager, tout se décidera dans l’été”. Stein déménage et a demandé à son second, Lorenzo, de le suivre dans cette nouvelle aventure ; en salle, une responsable, un serveur et un apprenti se chargeront des clients. “Nous ne prendrons pas de vacances et je resterai ouvert en août” dit Yannick Stein. “Ça faisait quelques années que je lorgnais sur cette adresse et c’est par hasard que j’ai appris sa mise en vente, confesse le chef. Si l’acheteur de l’Escapade marseillaise m’en donne l’autorisation, je garderai le nom “Escapade marseillaise” pour débaptiser la Terrasa rue Paradis, sinon je partirai en laissant le restaurant et son nom à la rue Caisserie”. Côté tarifs, yannick Stein compte importer rue Paradis le succès qui fut le sien au Panier : “On conservera les formules déjeuner à 15 et 18 €. Le menu à 28 € demeure et les propositions du soir à 35, 40 et 45 € seront maintenues”.

Elève du lycée hôtelier de Marseille-Bonneveine, Yannick Stein est titulaire d’un BEP et d’un bac pro. Il a débuté sa carrière en travaillant 11 mois chez Fonfon au Vallon des Auffes puis à Paris, chez Alain Passard pendant 3 ans. Après 6 mois passés au Pergolèse, il a rejoint Marseille et Lionel Lévy en bossant avec lui à Une table, au Sud, pendant 5 ans. L’Escapade marseillaise a été fondée en novembre 2011.

48, rue Caisserie, Marseille 2e arr., infos au 04 91 31 61 69.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.