Restaurants en Provence

A Arles, Tonton Sam nous réconcilie avec les burgers

Tonton SamEt pourquoi ne faudrait-il pas manger de burger ? Au prétexte que le genre a été confisqué par des multinationales peu scrupuleuses ? A Arles, quelques bonnes âmes renouent avec le burger de qualité à l’instar de Tonton Sam qui affiche non sans fierté sa charte qualité : les pains sont issus de l’agriculture biologique, les viandes sont garanties 100% provençales, les fromages régionaux ont été sélectionnés par un fromager local, les frites sont fraîches, pelées dans l’instant et cuites sous vos yeux. Les sauces et desserts, quant à eux, sont assurés « fait maison ». Voilà qui devrait suffire à rassurer les plus sceptiques…
Au final ? Six recettes phare parmi lesquelles le Sam, un boeuf bio associé à de la tomme de Savoie, des tomates et oignons confits et un ketchup maison agrémenté de ciboulette ; un biou à la tomme de brebis, le Gus, au boeuf Angus, le Bébert, à la fourme d’Ambert, l’Agnès à l’agneau de Provence et, il en faut aussi pour eux, un veggie savoureux, mêlant au chèvre fermier au lait cru des tomates et oignons confits, des aubergines et courgettes grillées, un pesto verde et de la roquette… Délicatement grillés à coeur, croustillants et délicats, les pains sont tout chauds. Ils s’imbibent des jus de la viande qui n’a pas été pressée et en a conservé tendreté et saveur. Les assaisonnements sont irréprochables tout comme la salade de jeunes pousses à l’huile d’olive en accompagnement. Les frites, conformes à la promesses sont bien meilleures que leurs homologues maltraitées par une surgélation agressive. Le burger peut-il revendiquer le titre de gastronomie ? Assurément si on fixe la qualité des ingrédients comme première condition. Un cheesecake et une mousse au chocolat plus tard vient l’heure du bilan. Faudra-t-il revenir chez Tonton Sam ? Oui pour la qualité de l’accueil souriant et le service des plus rapides, oui pour la qualité des matières premières et le caractère locavore de l’endroit et oui, enfin, pour l’excellentissime rapport qualité-prix qui permet de manger bon et sain sans avoir faim deux heures plus tard. Alors, toujours pas réconciliés avec les burgers ?

Tonton Sam, 10, rue de l’Hôtel-de-Ville, à Arles, infos au 04 90 47 88 28. tarifs : de 12 à 18 €.

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Bon à savoir

 L’olive dans tous les sens ! La 3e édtion de la fête de la Gastronomie de Marseille se déroule le 22 septembre de 9h à 17h, à la découverte d’un des éléments fondateurs de la culture et de la gastronomie en Méditerranée.
De nombreux producteurs, des artisans, des cuisiniers, des auteurs… partageront leur passion pour l’olive. Des animations gratuites et ouvertes à tous permettront de découvrir les multiples bienfaits de ce fruit précieux et ses déclinaisons en cuisine, en littérature ou en cosmétique.
Les restaurateurs du quartier mettront aussi les petits plats dans les grands pour célébrer la gastronomie et mettre en avant leurs savoir-faire et accueil.

Matinées vendanges au domaine de Fontenille tous les vendredis, samedis et dimanches du 14 septembre au dimanche 07 octobre inclus ainsi que le lundi 8, mardi 9 et mercredi 10 octobre. Le domaine de Fontenille ouvre ses portes pour des matinées vendanges de 8h à 10h30, au programme : balade dans le vignoble, vendange d’un bout de parcelle, visite de cave avec dégustations des jus directement à la cuve, puis casse-croûte du vigneron dans les vignes. Sur réservation (45 € par personne et 15€ pour les enfants). Infos au 04 13 98 00 70 et 06 23 85 87 53.

A lire

wahid Le Best of Sylvestre Wahid Avec 2 étoiles à l’Oustau de Baumanière, 2 étoiles au Strato à Courchevel, 2 étoiles Chez Sylvestre Wahid à Paris… Sylvestre Wahid est à 43 ans une figure montante de la gastronomie française. Sa cuisine « sans sel, sans gras, sans sucres ajoutés » a fait son succès partout dans le monde. Homme de passion, il consacre son temps libre à cueillir des ingrédients sauvages et à cuisiner à quatre mains avec des chefs qui partagent sa vision du monde. Formé aux côtés de Thierry Marx et d’Alain Ducasse, le projet de Sylvestre Wahid vise à revisiter la cuisine traditionnelle française en donnant de la mémoire à l’éphémère. Ses plats signatures ? La variation autour de la betterave cuite en croûte de sel-brioche-foie gras et truffe noire, le caneton laqué aux épices-radicchio et croûte d’agrumes-poivre Sansho… Des plats au « goût simple et direct ».
Best of Sylvestre Wahid, chez Ducasse Ed., 116 pages, prix de vente : 14 €.