Restaurants en Provence

Dr Max, le nouveau resto veggy, healthy et girly de Maxime Taccoen

Dr MaxC’est l’une des nouvelles adresses qui agitent la rue Glandevès que beaucoup rêvent en jeune rue à la sauce aïoli. Ce Dr Max tient son nom de son fondateur, Maxime Taccoen, qui nous présente son « concept santé ». En résumé, un restaurant veggy, healthy et très girly puisqu’au moins 80% de la clientèle est féminine. Les garçons sont prévenus. Notre Maxime, pharmacien d’officine diplômé, docteur en pharmacie de surcroît et ancien biologiste souhaitait donc mettre son savoir encyclopédique au profit empirique d’une clientèle de plus en plus attentive à une alimentation équilibrée et moins protéinée. Il en résulte une carte pensée, rassasiante et savoureuse ; sur l’ardoise, un bowl de tartare de betterave à l’estragon-homos-brousse, épinards-boulgour et lentilles citronnés, une soupe de patates douces et carottes, une tartine de pain sans gluten-avocat ou quelques légumes mijotés-ras-el hanout et semoule. Avec chaque suggestion suit une explication : l’estragon facilite la digestion, la soupe est riche en vitamines B6 minéraux et oligo-éléments, l’avocat facilite l’assimilation des caroténoïdes, l’épinard est un anti-oxydant… Pas sûr que la clientèle retienne grand chose de tout ceci mais peu importe : chez Dr Max, on mange sain une cuisine mise en assiette par une Christelle Menassier décidément très en forme.

Dr Max

Et c’est surtout bon. La tarte salée aux épinards et amandes est servie chaude ; chaque fourchette apporte son lot de saveurs, salée, douce, herbacée au point d’en oublier l’absence de lardons. La salade de jeunes pousses de roquette, trévise, scarole, fines lamelles de radis, graines germées et lentilles est parfaitement assaisonnée et riche en goûts. De-ci, de-là, une noisette craque sous la dent réservant une surprise boisée du meilleur effet.
Entre 12h30 et 12h45, la salle accueille une clientèle très à son aise. On tire les chaises de bois tourné façon Thonet, les cartes voltigent sur les plateaux de marbre des tables aux piètements de fonte, on accroche manteaux et sacs aux crochets sur les murs. Les desserts du jour : un gâteau chocolat-coulis choco-avocat, des cakes citron ou noisette et une remarquable tarte au citron visiblement faite sur place le matin-même. La meringue aussi légère que les nuages qui courent dans le ciel à midi tient tête au café délicatement velouté. Alors faut-il y aller ? Oui car le service est bienveillant et le contrat rempli pour une vingtaine d’euros. Une adresse au petit goût de revenez-y qui vous convaincra.

Dr Max ginger healthy, 23, rue Glandeves, Marseille 1er ; infos au 06 61 32 02 05. Carte environ 20 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.