Restaurants en Provence

Dr Max, le nouveau resto veggy, healthy et girly de Maxime Taccoen

Dr MaxC’est l’une des nouvelles adresses qui agitent la rue Glandevès que beaucoup rêvent en jeune rue à la sauce aïoli. Ce Dr Max tient son nom de son fondateur, Maxime Taccoen, qui nous présente son “concept santé”. En résumé, un restaurant veggy, healthy et très girly puisqu’au moins 80% de la clientèle est féminine. Les garçons sont prévenus. Notre Maxime, pharmacien d’officine diplômé, docteur en pharmacie de surcroît et ancien biologiste souhaitait donc mettre son savoir encyclopédique au profit empirique d’une clientèle de plus en plus attentive à une alimentation équilibrée et moins protéinée. Il en résulte une carte pensée, rassasiante et savoureuse ; sur l’ardoise, un bowl de tartare de betterave à l’estragon-homos-brousse, épinards-boulgour et lentilles citronnés, une soupe de patates douces et carottes, une tartine de pain sans gluten-avocat ou quelques légumes mijotés-ras-el hanout et semoule. Avec chaque suggestion suit une explication : l’estragon facilite la digestion, la soupe est riche en vitamines B6 minéraux et oligo-éléments, l’avocat facilite l’assimilation des caroténoïdes, l’épinard est un anti-oxydant… Pas sûr que la clientèle retienne grand chose de tout ceci mais peu importe : chez Dr Max, on mange sain une cuisine mise en assiette par une Christelle Menassier décidément très en forme.

Dr Max

Et c’est surtout bon. La tarte salée aux épinards et amandes est servie chaude ; chaque fourchette apporte son lot de saveurs, salée, douce, herbacée au point d’en oublier l’absence de lardons. La salade de jeunes pousses de roquette, trévise, scarole, fines lamelles de radis, graines germées et lentilles est parfaitement assaisonnée et riche en goûts. De-ci, de-là, une noisette craque sous la dent réservant une surprise boisée du meilleur effet.
Entre 12h30 et 12h45, la salle accueille une clientèle très à son aise. On tire les chaises de bois tourné façon Thonet, les cartes voltigent sur les plateaux de marbre des tables aux piètements de fonte, on accroche manteaux et sacs aux crochets sur les murs. Les desserts du jour : un gâteau chocolat-coulis choco-avocat, des cakes citron ou noisette et une remarquable tarte au citron visiblement faite sur place le matin-même. La meringue aussi légère que les nuages qui courent dans le ciel à midi tient tête au café délicatement velouté. Alors faut-il y aller ? Oui car le service est bienveillant et le contrat rempli pour une vingtaine d’euros. Une adresse au petit goût de revenez-y qui vous convaincra.

Dr Max ginger healthy, 23, rue Glandeves, Marseille 1er ; infos au 06 61 32 02 05. Carte environ 20 €.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter