Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Art de vivre

La saison des plages à Saint-Tropez a débuté : zoom sur le Tropicana

Le Cap Camarat est le plus oriental des trois caps de la presqu’île de Saint-Tropez, classés au titre de la Loi 1930 sur les paysages depuis 1995. Dernier « poumon vert » compris entre les lotissements de l’Escalet et de Camarat à l’Ouest et le lotissement de Bonnes Terrasses à l’Est, c’est le plus sauvage des trois caps. C’est à l’ombre de son phare que la plage Tropicana a déployé ses grandes voiles blanches pour cet été 2014.
resto plage TropicanaCôté Restaurant, on déjeune les pieds dans le sable à la recherche d’un art de vivre convivial et d’une table convenable. Les cuisines sont conduites par Éric Santalucia, un Toulousain de naissance qui fut, huit années durant, le chef de la Bastide de Moustiers d’Alain Ducasse à Moustiers-Sainte-Marie sur les rives du lac de Sainte-Croix. Santalucia a converti sa jeune brigade au respect du produit et à la passion du métier en proposant une carte méditerranéenne, simple et savoureuse (poissons grillés, carpaccio de daurade-mesclun).
Du côté des desserts, l’incontournable reste bien évidemment La Tarte Tropézienne et toutes ses déclinaisons (Baby Trop’, Tarte Tropézienne aux framboises). Rien de plus normal puisqu’Albert Dufrêne par ailleurs propriétaire du groupe la Tarte Tropézienne est aussi le patron de cette plage privée. Un peu à l’écart du tumulte de la place des Lices, cette plage privée donne à apprécier l’âme tropézienne sous un angle moins tapageur et plus élégant…

Plage Tropicana – Pampelonne, route de Bonne Terrasse, 83350 Ramatuelle ; résas au 04 94 79 83 96.
Ouverture de la plage, à 9h (17 € le matelas). Carte : entrées de 18 à 21€ et plats de 21 à 42 € ;
plat du jour de 20 à 25 €. Compter 90-100 € la journée.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.